Raffa ::: Le Grand Ménage :::

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Consommer intelligent

Fil des billets

12/08/2008

Vivre autrement en Ile-de-France.

vivre-autrement

Chouette petit guide pour bien préparer la rentrée, Vivre Autrement regorge d’informations, de conseils et d’adresses pour consommer et entreprendre autrement en Ile de France. On y trouve par exemple les marchés bio, les agences de voyages solidaires, les sites de covoiturage, les réseaux de financement et d'accompagnement des projets en économie sociale... Le tout enfin regroupé dans un guide pratique !

Une version électronique sera prochainement en ligne sur le site de l'Atelier. Edit 19/08/08 ça y est :) La version brochée, gratuite (contre frais de port), est aussi disponible sur commande.

Vivre autrement: l'économie sociale et solidaire en Ile-de-France (128 p., juin 2008).
Hors série d'Alternatives économiques, réalisé en partenariat avec le conseil régional, la mairie de Paris et l'Atelier-IDF (centre de ressources régional sur l'économie sociale et solidaire),

30/07/2008

Toujours moins !

(Cet article a été publié dans Grandir autrement n°7)


Partant du constat que notre société productiviste et consumériste nous entraîne dans la spirale éreintante du « toujours plus » en ne laissant que peu de place à la réalisation de soi, qu'elle pose de nombreux problèmes écologiques et sociaux, et qu'elle est tout bonnement non viable à long terme, certains font le choix de réduire volontairement, sur tous les plans, leur consommation.


 

Lire la suite...

20/04/2007

Réduire l'impact environnemental de ses jeans

Quel est l'impact écologique d'un jean (probablement le vêtement le plus vendu au monde) issu de coton classique, porté 1 jour par semaine, lavé toutes les 3 utilisations à 40°, séché au séchoir, repassé et jeté au bout de 4 ans ? C'est la question que s'est posé l'ADEME.

Bio Intelligence Service a été chargé de passer au crible "environnemental" toutes les étapes du cycle de vie d'un jean depuis la culture de coton jusqu'à sa fin de vie. Conclusion ? Consommation d'énergie, d'eau, émission de gaz à effet de serre, destruction de la couche d'ozone, pollution de l'eau par les nitrates, l'arsenic, les antimites. Le tout se soldant par un déchet de plus. Multiplions cela par le nombre de jean que chaque personne possède et par le nombre de personnes qui en utilisent... On arrive vite à un résultat catastrophique. smilie

Concrètement

  • La moitié des impacts est générée aux étapes de production du pantalon. Mais le consommateur peut influencer cette étape par son comportement d’achat
  • la moitié des impacts est due à l’utilisation et à la fin de vie du pantalon, qui sont sous la pleine responsabilité du consommateur.

Comment réduire votre impact ?

  • En choisissant un jean d'occasion ou un jean en coton bio et non traité (décoloration/coloration) issu d'un pays où le traitement des eaux est obligatoire. Ces produits se développent : après les pioniers comme Idéo et Machja, les grandes marques s'y mettent.
  • En le portant 5 fois plutôt que 3 avant de le laver
  • En le lavant à froid dans une machine à laver de classe A, en le séchant à l'air et en ne le repassant pas (il suffit de le laisser sécher "en forme")
  • En lui donnant une seconde vie au lieu de le jeter : réemploi, don, vente etc...

Vous ne pouvez/voulez pas tout faire dry.gif ? Allez c'est pas grave  happy.gif...

>>> Testez les différentes combinaisons pour réduire votre impact  <<<

Où trouver un Eco-jean ?

jean ideo
(c) Idéo
Si vous êtes une fashion victime des marques vous n'avez même plus d'excuses. La marque Levi's fait des jeans bio et ethiques. Reste à savoir si cette marque est réellement éthique... ça viendra peut-être. Toujours est-il que le jean bio est très "In", d'autres marques vont certainement suivre si ce n'est déjà fait.
  • Rica lewis (choisir jean équitable)
  • Levi's 570 eco-jean (un peu partout y compris La redoute etc.)
  • Celio (jean en coton bio)
  • Ober/Lafuma (idem)
  • ... sûrement d'autres très vite

En savoir plus

Merci Hapy

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d?autres blogs, forums ou d?autres supports sans l?accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d?un articles ou d'un message, à des fins d?information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

04/02/2007

Le GMTV - Les marques et vous

Aujourd'hui... c'est de marques omniprésentes (et quasi omnipotentes), de pub, de manipulation voire de neuromarketing qu'il s'agit. 

L'empire des marques

L'influence des grandes marques sur le quotidien de millions de personnes est considérable. Documentaire traitant de l'influence des marques de commerce sur l'individu, 'L'Empire des marques' analyse plusieurs marques emblématiques d'envergure mondiale et cherche à en dégager l'impact sur le citoyen moderne. Selon les époques et le contexte social, les marques ont entretenu des rapports variés avec le citoyen consommateur. Ainsi, à l'époque où Chanel est créée, par exemple, l'individu se définit d'abord par sa classe sociale, ses origines, son métier. Aujourd'hui, il est Nike ou Adidas. Les marques qu'il porte sont sa nouvelle 'catégorie sociale', quand elles ne constituent pas carrément sa manière de se définir. Pourquoi les jeunes sont-ils perméables à certaines marques et non à d'autres? Sommes-nous conditionnés par les marques? Autant de questions auxquelles répond 'L'Empire des marques' tout en provoquant chez le spectateur, une salutaire réflexion quant à son rapport avec ce phénomène de société.


L'empire des marques 50 min
Planète - 2006

Plaire à tout prix

Pendant plus de six mois, la réalisatrice Fabienne Game a suivi l’équipe marketing de la marque “Dove” autour de la conception de leur nouveau shampoing. Jour après jour, la caméra suit les étapes du lancement du produit, de la sortie d'usine au rayonnage en passant par la conférence de presse régie autour de leur nouveau slogan : «On est toutes belles». Une enquête exhaustive sur les «effets» du marketing, délicieusement teintée d’ironie.


Plaire à tout prix - 51 min
Planète - 2006

Le neuromarketing

Le neuromarketing est une branche du marketing, qui s'appuie sur les techniques issues des neurosciences pour mieux identifier et comprendre les mécanismes cérébraux qui sous-tendent le comportement d'achat, dans la perspective d'accroître l'efficacité des actions commerciales des entreprises. Qu'on le veuille ou non la publicité nous influence tous les jours. Si vous pensez être immunisé, regardez ce reportage belge


Le neurmarketing - 23 min
Matière grise - RTBF

En savoir plus

Le GM TV
Régulièrement, je vous présenterai une vidéo que j'ai trouvé intéressante, pertinente, percutante, perturbante, informative, synthétique, expliquative etc. Je ne serai pas forcément d'accord avec ce qui s'y dit, je serai peut-être même complétement en désaccord, le contenu invitera parfois à une sérieuse reflexion ou à débat sur le monde, la pollution, l'économie,
l'homme, la science ou la zététique,  etc. Parfois, je fournirai quelques liens pour en savoir plus.

Certaines de ces vidéos seront soumises aux droits d'auteur et, à priori, interdites de diffusion (émissions, documentaires, etc.). Ce n'est pas moi qui les héberge sur les serveurs de vidéo, je ne fais que les relayer. Si je les diffuse c'est uniquement dans un but d'information, le contenu de ces vidéos étant - à mon sens - d'intérêt général majeur. Cependant, elles ne seront disponibles sur mon blog que pendant un mois, après quoi elles seront remplacées par un lien vers l'hébergeur ou la source originale.

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d?autres blogs, forums ou d?autres supports sans l?accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d?un articles ou d'un message, à des fins d?information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

05/04/2006

Appel des éditeurs indépendants

Ce texte n'est pas de moi, je ne fais que relayer l'information


Appel adressé aux lecteurs

Le rôle que jouent les livres dans la diffusion d’idées, d’analyses, d’imaginaires, et de propositions, dans la formation et l’information des citoyens, est essentiel pour comprendre les défis de notre époque, pour connaître et se reconnaître. Nous, professionnels de la chaîne du livre, associations de promotion du livre et de la lecture, acteurs culturels et organisations d’intérêt général, appelons les lecteurs à nous appuyer dans la défense et la promotion d’une indispensable bibliodiversité.

Progressivement, les grandes surfaces de « produits culturels » gagnent du terrain et remplacent les librairies indépendantes. Partout, les grands groupes éditoriaux – soumis à des règles de rentabilité financière immédiate, qui nous semblent incompatibles avec le commerce d’un bien culturel - remplacent l’édition indépendante.

Nous refusons tout fatalisme ; nous ne sommes pas contre l’évolution de nos sociétés, mais nous voulons continuer à avoir le choix – condition essentielle de la liberté, de la démocratie. Nous pouvons tous participer à maintenir cette diversité qui nous tient à coeur et qui est indispensable au débat, à la pluralité des points de vue, à la liberté d’expression et de création. Nous pouvons tous participer, par des gestes simples, par des pratiques citoyennes :

1. Achetez des livres !

Soutenir la bibliodiversité, soutenir la diversité des livres produits et commercialisés, cela commence bien entendu par l’acte d’achat. On l’oublie trop souvent, mais acheter un livre, c’est rémunérer le travail d’un auteur, d’un éditeur, d’un imprimeur, d’un diffuseur, d’un distributeur, d’un libraire, et de toutes les autres professions qui constituent ce que l’on appelle « la chaîne du livre ».

2. Participez au maintien de la librairie indépendante

La mainmise de quelques grands groupes sur la vente du livre est dommageable pour la bibliodiversité ; elle rend difficile - en particulier pour les éditeurs indépendants - la commercialisation de livres risqués, exigeants, différents. En achetant le plus souvent possible vos livres dans une librairie indépendante, vous soutiendrez non seulement toute une chaîne de professionnels du livre, mais vous soutiendrez aussi le plus souvent la création et l’édition indépendante. Par ailleurs, vous trouverez auprès de votre libraire une qualité d’accueil, une capacité de conseil, et une complicité dont vous ne bénéficiez pas dans d’autres lieux de vente, plus axés sur la commercialisation de masse. Nous avons beaucoup de chance, en France, de disposer encore d’un réseau de librairies indépendantes ; ne les laissons pas disparaître !

3. Participez au renforcement de l’édition indépendante

Les éditeurs indépendants sont des acteurs majeurs de la bibliodiversité. Ils jouent souvent le rôle de découvreurs de talents, prennent des risques que prennent de moins en moins les grands groupes éditoriaux - soumis à la pression grandissante des actionnaires - publient des auteurs qui ne l'auraient pas obligatoirement été dans une simple logique marchande et produisent le plus souvent des livres exigeants et de qualité. Ce rôle mérite d’être reconnu, cet engagement mérite d’être soutenu.

4. Réfléchissez aux points de vente où vous achetez vos livres

En France, la part de livre vendus par les grandes surfaces culturelles et les grandes surfaces non spécialisées (hypermarchés, etc.) croît sans cesse. Or, le livre y est trop souvent traité comme un produit de grande consommation : la sélection des titres se base essentiellement sur leur potentiel de vente, ou sur les chiffres de vente réalisés. Cette logique influence inévitablement les éditeurs clients de ces grandes surfaces, les poussant le plus souvent à une standardisation des oeuvres, à privilégier une approche marketing. Contrairement à une idée reçue, les livres ne sont pas moins chers en grande surface ; le prix des livres est uniforme sur tout le territoire français, quelque soit le point de vente – seule une remise de 5 % du prix public est autorisée.
Par ailleurs, les points de vente implantés dans les gares et les aéroports, sont bien souvent la propriété de grands groupes financiers. Les livres qui y sont vendus sont trop souvent produits par les éditeurs appartenant à ces mêmes groupes. Cette situation de quasi monopole, peu connue du grand public, nuit donc à la diversité culturelle et au pluralisme.

5. Soutenez les associations qui oeuvrent dans le domaine du livre et de la lecture

Le désengagement financier des pouvoirs publics met trop souvent en danger les associations à but non lucratif ; elles assurent pourtant dans le domaine du livre et de la lecture un travail essentiel, en organisant des rencontres avec les auteurs et des animations autour des textes, en portant le livre là où il n’est habituellement pas présent, en assurant la promotion des libraires et éditeurs indépendants, en favorisant la rencontre et la coopération entre professionnels du livre. En restant vigilant, chacun d’entre nous peut participer à la défense et à la promotion de la bibliodiversité !

Cet appel, lancé à l’initiative de l’Alliance des éditeurs indépendants (www.alliance-editeurs.org) et avec la complicité de LPK et du Comptoir des indépendants, peut être signé jusqu’au début du mois d’avril 2006.

Pour cela, merci d’adresser par fax (01 43 14 73 63) ce texte imprimé, avec vos :
prénoms et noms, qualité et/ou organisme, adresses et coordonnées.

Un document final sera réalisé au cours du mois d’avril, et reprendra la liste des signataires soit par ordre d’arrivée des signatures, soit par ordre alphabétique de noms, soit par professions. Pour toute information supplémentaire egalliand@alliance-editeurs.org

Source,  (Merci Meriam)

Si vous voulez commencer tout de suite allez vite acheter le livre de Hooly dans une tite librairie indépendante (pas à la Fnouque !).

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

- page 1 de 3