Dans les conditions naturelles, l'eau potable de nos régions ne contient pas d'organismes pathogènes et les minéraux présents le sont en concentration acceptable. Mais, sans parler des régions du monde où l'eau est rare (et de plus en plus rare, un jour je vous expliquerai tout ça), l'eau potable se raréfie partout à cause de pollutions diverses.

Dans les pays dits développés, l'eau est gérée et surtout très contrôlée de la source au robinet, ce qui justifie, nous dit-on la "facture d'eau". Et en effet, l'eau est traitée pour que les différents polluants, les quantité trop importante de minéraux et les contaminants soient réduits à des seuils de concentration "acceptables" fixés par les normes sanitaires. Première chose, ces normes sanitaires ne concernent ni le goût ni l'odeur ! Heureusement d'ailleurs puisque le traitement le plus courant pour "désinfecter l'eau" est la chloration qui donne ce petit goût et cette odeur de chlore (qui disparaît si l'eau est mise au réfrigérateur). La chloration n'est pas sans risque mais il parait que l'avantage surpasse l'inconvénient. Admettons !

Je suis persuadée que chez la plupart d'entre vous l'eau n'a pas un goût et/ou une odeur agréable. Non ? C'est la raison pour laquelle de nombreuses personnes (et de plus en plus) ont fait l'acquisition d'un système de filtration, le plus courant étant les carafes (types carafes Brita). J'en possède une et je dois dire que ça a changé ma vie ... et celle de ma bouilloire et de ma cafetière ! Cependant, je ne parlerai pas de calcaire ici, il ne pose pas de problème de santé à priori mais il peut poser de gros problèmes à nos électroménagers et à nos canalisations et sa présence réduit l'efficacité du savon, je vous en reparlerai.

Non je vous parle d'autre chose aujourd'hui ! En effet, j'ai reçu récemment la composition de mon eau du robinet.

Paramètres
valeurs
normes
Dureté
40,3°F
 

Magnésium
12,8 mg/l
50
Calcium
140 mg/l
270
Sodium
15,2 mg/l
200
Potassium
2,4 mg/l
 

NITRATES
40 mg/l
50
Chlorures
48 mg/l
250
Sulfates
71 mg/l
250
Bicarbonates
306 mg/l
 

pH
7,8
6,5-9,5
Origine
 

Captage
Traitement
 

Chloration
Qualité bactériologique
 

bonne

Bon tout à l'air en deçà des normes tant mieux, il y'a trop de calcaire mais ça je le savais... Et puis je réfléchis, nitrates... ben oui le NO3 des bouteilles d'eau dont la seule présence me fait reposer la bouteille dans son rayon... 50 mg/l la norme ???? Dans mon souvenir, une eau de qualité contient grand max 1mg/l de nitrates et il y'en a 40 mg/l dans MON eau !!! Alors quoi ???? Alors je vous explique :

D'où viennent les nitrates de l'eau de boisson ?

Très utilisés comme fertilisants des sols, les nitrates sont très solubles dans l'eau. Si les quantités de nitrates utilisés sont supérieures aux besoins des plantes, les nitrates excédentaires sont entraînés par l'eau et peuvent donc se retrouver dans les nappes phréatiques et les cours d'eau.

Ce n'est maintenant plus un secret pour personne, l'agriculture abuse largement des engrais (et des pesticides). A tel point que l'on se demande si les agriculteurs (et surtout les vendeurs d'engrais) ont une seule notion de physiologie des plantes et d'écologie, mais c'est un autre sujet. L'une des conséquences de cette surfertilisation est la pollution de l'eau par les nitrates (associée aux nitrates issus de l'élevage par le fumier, lisier, etc.). Dans le tableau ci-dessous est repris l'enrichissement en nitrates de la nappe d’eau souterraine en fonction de l'exploitation agricole.

Exploitation agricole Apport moyen en azote
par les engrais
Concentrations moyennes en nitrate dans les nappes
Prairie 20 kg / ha / an 0 à 30 mg / l
Culture normale 70 kg / ha / an 0 à 100 ‘’
Culture intensive 170 kg / ha / an 0 à 250 ‘’
source : D'où proviennent les nitrates . CRDP de Montpelier

Devinez quelle est la culture la plus représentée chez nous ? ... je vous laisse chercher... Or donc, la présence de nitrates dans l'eau est un signe évident de pollution anthropique.

L'eau de boisson est obtenue au départ d'eau souterraine ou d'eau de surface. Désormais il est fréquent d'y observer des concentrations en nitrates de plus de 100 mg/l.

Les nitrates c'est dangereux ?

Je vous parlerai sûrement un autre jour du problème de la pollution azotée en général. Mais là je parle d'eau potable et de santé humaine.

Chez l'homme les nitrates se transforment en nitrites et en nitrosamines (en particulier chez les gros consommateurs de viande et de produits protéinés). Les nitrosamines sont cancérigènes. Les nitrites quant à eux se fixent à l'hémoglobine des globules rouges ce qui diminue sa capacité à transporter l'oxygène (méthémoglobinémie). Chez l'adulte ce n'est pas dramatique (a priori), il possède en en effet une enzyme capable de réduire la méthémoglobine en hémoglobine. Mais chez le nourrisson de moins de 4 mois cette enzyme n'existe pas encore et la méthémoglobinémie (ou syndrome des bébés bleus) peut causer des dommages au cerveau et être mortelle. Il existe aussi des risques sur le développement et la reproduction.

Donc les risques sanitaires connus de l'ingestion de trop grande quantité de nitrates sont : l'augmentation des cancers gastriques et l'apparition de méthémoglobinémies particulièrement chez le nourrisson. C'est donc essentiellement la femme enceinte et allaitante qui doit faire attention. Actuellement les risques de méthémoglobinémies sont exceptionnels en Europe occidentale. On a néanmoins eu plusieurs cas en Europe de l'Est.

Concentration de nitrates dans l'eau potable (en mg d'Azote /l)
<0,2
0,21 - 3,0
3,1 - 10
>10
Influence des activités humaines Non Possible avec impact mineur Certaine avec impact modéré Certaine avec impact majeur
Impact sur la santé Non Non Non démontré Possible

10 mg d'azote /l = +/- 50 mg/l de nitrates
Source : Nitrates/Nitrites - Institut national de santé publique du Québec.

Des normes existent, alors où est le souci ?

Les "Directives de qualité pour l'eau de boisson" de l'O.M.S. (1994 et 1998) établissent la concentration maximale en nitrates à 50mg/l à cause du syndrome des bébés bleus et la valeur guide à 25 mg/l (c'est à dire qu'il faut essayer d'atteindre cette valeur). Il faut savoir que l'OMS émet des directives non contraignantes que chaque pays est libre de suivre ou non. Cette teneur maximale, limite au-dessus de laquelle l’eau n’est plus considérée comme potable, a été reprise par la l'Union Européenne dans sa directive 98/83/CE (1998). La valeur guide de l'Union Européenne est aussi de 25mg/l. Dans certains pays européens une eau présentant une concentration supérieure à cette valeur guide est déclarée non potable. Chez les autres, dont la France et la Belgique, c'est au delà de 50 mg/l.

En France, le décret 2001-1220 fixe les limites de qualité des eaux en nitrates, en distinguant les différentes eaux ainsi qu'il est indiqué ci-dessous (source : senat.fr):

  • eaux de consommation 50 mg/l
  • eaux de rivière destinées à la production d'eau de consommation 50 mg/l avec une valeur guide de 25 mg/l
  • eaux souterraines destinées à la production d'eau de consommation 100 mg/l

Les nitrates sont en constante augmentation

On observe partout une tendance générale à l’augmentation des concentrations de nitrates dans les eaux au cours des dernières décennies (fréquemment 120 à150 mg/l en Bretagne, jusqu'à 300 aux Pays-Bas, etc.). Et il est de plus en plus fréquent de trouver des concentrations supérieures à 50 mg/l et même à 100mg/l partout ! Mais ce qui est très inquiétant c'est " Il faut cependant remarquer qu’en raison du temps de transfert depuis la surface des sols jusqu’aux nappes souterraines, même en cas de bonne gestion de l’azote, notamment selon les «bonnes pratiques agricoles» au sens de la directive 91/676/CE, il est possible que l’augmentation de la teneur en nitrates puisse se poursuivre sur plusieurs années ou dizaines d’années ou apparaître à différents endroits." (source : Wallonie.be) J'aime beaucoup le même en cas ! C'est un peu comme avec les changements climatiques ... enfin passons...

Pour la France "Le dernier rapport de l'Institut français de l'environnement, publié en 2002, constate que 75 % des rivières et 57 % des nappes d'eau souterraines sont polluées. Par ailleurs, les zones vulnérables, c'est-à-dire celles où la concentration en nitrates est supérieure à 40 milligrammes par litre, représentent la moitié du territoire national."oui vous avez bien lu ! "Ainsi, dans les zones d'élevage et d'agriculture intensifs, 25 % des points de prélèvement d'eau ont une teneur en nitrates supérieure à 40 milligrammes par litre et 12 % ont une teneur supérieure à 50 milligrammes par litre, seuil de pollution."

Carte d'Europe de la pollution aux Nitrates
(Source : Europa 2010)

Et enfin cerise sur le gâteau, la fameuse facture d'eau "Concrètement, sur les 2 milliards d'euros de redevances diverses gérées par les agences de l'eau, les ménages en supportent actuellement 85 %, les industriels 14 %, et les agriculteurs seulement 1 % !" (source : groupe socialiste du Sénat français). Or ce sont ces mêmes agriculteurs qui polluent l'eau que nous buvons et dont nous payons le traitement ! Il y a une logique qui m'échappe totalement !

Enfin il n'y a pas que dans l'eau que la concentration en nitrates est trop importante ! La principale source de nitrates (70-80% sauf pour les enfants où cela peut descendre à 50% par rapport à l'eau) vient de l'alimentation (en particulier non bio) certains légumes comme les épinards ou les salades en contiennent vraiment beaucoup (2000 mg/kg), la viande et la charcuterie aussi ! Et c'est là-dessus justement qu'argumentent un certain nombre de lobbyistes qui voudraient voir augmenter la concentration maximale de 50 mg/l. Forcément, c'est bien pratique de cultiver avec des engrais et puis il y aura de moins en moins d'eau sans nitrates et il y aura de plus en plus de nitrates dans l'eau or de l'eau non potable ça se vend pas, voyez :(.

En fin de compte on nous impose (à nous consommateurs mais aussi aux producteurs) une agriculture qui pollue nos sols, nos eaux, notre air, notre climat , qui anéantit les efforts de ceux qui voudraient malgré tout suivre de bonnes pratiques (agriculture bio et biodynamique). Personnellement, comme contribuable, j'aimerais financer autre chose que le traitement de l'eau polluée par cette agriculture qui détruit des écosystèmes, qui réduit la biodiversité des plantes cultivables et des animaux d'élevage (sans parler des autres), qui réduit de nombreux paysans à l'esclavage moderne, qui tue à petit feu ces mêmes paysans (via les pesticides), qui consomme énormément de ressources non renouvelables, ... enfin je pourrais continuer longtemps (j'ai écris un rapport là-dessus !) ... Si au moins elle nous garantissait une nourriture saine ! Mais il n'y a rien de nourrissant là dedans, il n'y a rien de "vivant". Cette agriculture ne s'arrête pas à nous proposer une nourriture dénaturée : elle pollue toujours plus notre eau et nous payons très cher pour l'assainir !!!!!!!!!!!

Et les carafes filtrantes me direz vous ? Et bien je cherche toujours les soi-disant cartouches qui filtrent les nitrates. En tout cas les classiques ne le font pas. Je vous tiens au courant.

Sources et infos complémentaires

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Raffa's blog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.