Quoi? Comment ? Où ? Pourquoi?

Donc j'ai commencé à me renseigner sur le compostage... quelques brochures, quelques chapitres dans mes livres de jardinage bio, et surtout ma terminaison nerveuse préférée : le net ! Je vous livre ici quelques sites intéressants sur ce sujet (et je rajouterai ceux que je découvrirai au fur et à mesure).

Dans quoi ?

Bien ! Restait à mettre en place le fameux compost. J'ai bien sûr eu comme première intention de le fabriquer moi même avec des palettes (non traitées)... Mais, mais, mais, le problème c'est que j'ai un tout petit jardin, et que le fond de mon jardin correspond au milieu du jardin d'un de mes voisins et est à quelques mètres de la table de jardin d'un autre de mes voisins (vous suivez ? ;) ). Or donc pour des raisons évidentes de convivialité et d'esthétisme j'ai fini par opter pour le fût à compost.

Bon mais lequel ! J'ai visité plusieurs magasins, ils étaient tous plus moches et chers les uns que les autres et surtout beaucoup trop grands pour un petit jardin comme le mien (500 à 600 litres). De fil en aiguille, de recherches en recherches, j'ai fini par découvir, non sans mal, que ma ville en fournissait (vous croyez qu'ils en feraient la pub, non bien sûr ce serait trop facile): des fûts à compost verts de 250 litres avec tige pour aérer et livraison, le tout pour 45€ ! (rappel : je n'ai pas de voiture, une livraison de magasin me coûte 20€ !).

Bref ravie la Raffa ! Hop je commande et 3 semaines plus tard (ben oui c'est la ville lol) mon joli fût arrivait ! Et voilà la bête (voir photo). Ce que vous voyez devant c'est de la moutarde (toute jaune maintenant et qui dépasse presque le compost) c'est de l'engrais vert à l'emplacement de note futur potager.


photo libre de droits

Qu'y mettre ?

Alors la difficulté pour faire du compost dans des petits jardins comme le mien c'est qu'il n'y a pas beaucoup de "bruns". En effet, pour faire un compost équilibré, il faut un apport en quantité plus ou moins égale de déchets dit "verts" qui se dégradent facilement (comme des tontes de pelouse, des feuilles de salades etc.) et de déchets "bruns" plus coriaces (comme des bouts de branches par exemple). Si le mélange est déséquilibré, le compost ne prend pas, ou alors il pue au lieu de se transformer en belle terre !

Moi je n'ai quasi que des déchets de légumes (ça ne manque pas : régime végé et panier bio toutes les semaines :) ), des coquilles d'oeuf et des mauvaises herbes (vi je désherbe à la main, bio le jardin je vous dis !). Or donc pour pallier ce problème y'a pas 36 solutions. J'ai appris récemment que la ville fournissait des bons à échanger contre 2 sacs de broyats de bois (décidément ils ne peuvent pas tout dire en même temps ces gens là !). Oui mais c'est encore à pétaouchnok (orth?), or donc il me faut une voiture... Ca attendra la bonne âme. En attendant je mets (selon les conseils de mes différentes sources) : du carton, des boîtes d'oeufs, les sacs en papier du magasin bio, le papier journal... Je fais aussi sécher les mauvaises herbes dans un sac ouvert (cela en fait des déchets "intermédiaires"). J'ai aussi acheté de la sciure pour rongeurs (non traitée, sans absorbeur d'odeur).

En guise de conclusion

Je l'ai depuis 1 mois et demi environ. Alors j'ai bien sûr des tites mouchettes, mais elles restent dans le fût. Le compost ne sent pas mauvais et surtout... tout au fond ... là ... un mélange indéfinissable, couleur de terre... Ca a marché !!!! Merci petits microorganismes, merci lombrics... merci merci !

Résultat notre poubelle qui était déjà pas bien grosse l'est encore moins !!! On va encore payer ces de sacs obligatoires pour rien. Ils ont mis en place ce système pour éviter les décharges sauvages. On utilisait déjà un peu moins de la moitié de sacs que ce qu'ils nous "donnent" par an (50 sacs de 60 litres par famille pour 60€, oui ils sont en or leurs sacs, payé via la taxe ) ! J'ai déjà essayé de leur en parler mais c'est peine perdue :(

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d'autres blogs, forums ou d'autres supports sans l'accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d'un articles ou d'un message, à des fins d'information ou de recherches, en citant « Raffa's blog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.