J'ai envoyé ma petite Maman d'amour en "éclaireur" au salon de la mode éthique. Je vous livre ici (avec son accord) ses premières impressions, assez nuancées. Un compte-rendu d'Hervé des pulls Seyes arrivera prochainement et je pense que vous aurez aussi des infos chez Hooly.

J'en profite pour vous annoncer qu'à peine un mois après le lancement de sa première collection, SEYES Pullover a reçu le prix « Ethical Fashion Show® 2005 ». Ce prix, décerné par un jury composé de créateurs de mode, d’organismes liés au commerce équitable, de l’Institut Français de la Mode et de différentes personnalités de la mode et du design, récompense le designer le plus « éthique ». Félicitations à eux donc !

"Maman Raffa rapporte son pèlerinage au salon de la mode éthique 2005" 

Salon mode éthique


Enormément de monde: beaucoup de bobos venus en famille (le temps s'y prétait, un beau dimanche sur Paris) avec des enfants qui courent partout, venus là beaucoup plus pour repérer des idées de mode originales, si possible à bon prix, que des gens venus se renseigner de façon sérieuse sur le commerce équitable.

J'ai pris l'entrée + catalogue (10 €) pour que tu aies toutes les références. J'ai eu aussi un petit journal bien intéressant + deux échantillons de crème pour les mains de la marque Aveda (je viens de lire dans "le Monde" qu'ils venaient de se faire racheter par Estée Lauder).

Une dizaine d'exposants, chacun ayant un petit stand. Beaucoup de stands anglais, irlandais ... plusieurs africains. A ma grande confusion, j'ai dû constater que ce n'est pas évident de discuter de fringues équitables en anglais...

En me baladant de stand en stand, j'ai entendu un peu partout les mêmes discours des animateurs qui étaient là : ils ont les convictions, ils ont eu une idée, ils ont un ou des produits, et surtout ils ont réussi à plus ou moins grande échelle à améliorer la vie des populations qu'ils voulaient aider. Mais pour se développer (et ne plus travailler comme des malades, en étant  partout à la fois : à la conception, à la fabrication, à la distribution, tout en étant bénévoles pour la plupart) il leur faut maintenant des appuis financiers : réseaux, boutiques, investisseurs...Ils étaient là pour les trouver, plutôt que pour vendre quelques pièces à quelques péquins, ce qui explique le petit nombre de pièces exposées par stand.

J'ai vu de très belles choses, certaines très originales .... Dans l'ensemble pas données. Surtout des prototypes en quelques exemplaires. Pour acheter, il faut commander, pour presque tous, sur internet.

J'ai acheté des baskets VEJA (65 € au lieu de 80 € en boutiques) blanches avec bandes violettes, c'est tout ce qu'il y avait dans ma taille. N'aie pas de regret : il n'avaient plus rien en noir dans ta taille. J'ai demandé : il y a bien une boutique qui en vend dans ta ville. Fais attention, avec la semelle intérieure super confortable, il faut prendre une taille au-dessus. M'ont l'air franchement bien. BIONAT n'était pas présent.

Unicorn design
(c) Unicorn Design

Au stand IDEO, même chose, très peu de modèles, très peu de tailles. En cherchant bien dans les sacs plastique (derrière le stand) (JF charmante) j'ai pris pour toi un tee shirt prune avec arbre vert (Parker) au prix normal. Ca taille petit : j'ai pris du XL. Le coton est superbe au toucher. Si ça ne te va pas, je garde pour moi !  Même chose, on m'a conseillé de commander par internet ou d'aller dans les boutiques revendeurs.

J'ai vu tes correspondants au stand SEYES (très, très mignons !) toujours accaparés par une JF qui leurs posait plein de questions sur le pourquoi du comment [Enlève ton masque Hooly on t'a reconnue , Raffa]. Je n'ai pas pu les aborder. Très peu de modèles : c'est effectivement des pulls assez peu chauds (du moins pour ton beau pays) et ça taille petit. Mais la qualité de coton est superbe. Un petit regret : un choix limité de couleurs.

Je me suis extasiée devant un stand de tissage Irlandais UNICORN où il y avait des modèles superbes (prototypes, en petite taille). J'ai repéré le stand PACHACUTI qui a des lainages magnifiques, et bien sûr des panamas très classes. De la lingerie raffinée (sans prix, et sûrement sans prix !) au stand ALTHEANE;

L'impression diffuse qui m'est restée après coup, et que m'a confirmée la lecture attentive du catalogue de la manifestation, c'est que la mode éthique c'est tendance, comme l'est de chercher à habiter dans les quartiers ex populaires (tu dirais +/- pourris) du 19e, 11e, 10e...... Et que les "pionniers" qui ont eu de belles et bonnes idées, pour pouvoir continuer n'auront d'autres solutions que de se faire racheter par des gros groupes, ou des financiers. Et on sait bien que ce n'est pas l'éthique qui les gouvernent !

Quand je lis que des polos fabriqués dans les favellas de Rio sont vendus chez Colette !!! Excuses moi, mais là aussi je hurle : qui peut acheter chez Colette  ? Sur un polo à disons 150 € (voire plus) combien va profiter aux pov gens de Rio ? Qui va s'en mettre plein les poches ?. Tous ces efforts pour que des gens pleins de fric se donnent bonne conscience en achetant un produit fabriqué par une "bonne oeuvre".  Si effectivement les grosses sociétés multinationales vont se mettre à diffuser de la mode éthique, parce que c'est tendance - et que ça leur profite ! où sera l'esprit vraiment éthique et solidaire des premiers "pionniers" ? Là aussi c'est un sujet sans fin : est-il bon pour les populations défavorisées des pays du Sud (comme tu dirais) de devoir produire plus pour enrichir d'avantage des financiers ? A l'inverse, est-il bon pour ces mêmes populations de rester un courant bien sympa mais limité ? Je n'ai pas la réponse....

PS - Du coup, j'ai découvert aussi rue des Blancs Manteaux un petit jardin tout mignon et tranquille d'espèces en voie de disparition. Je t'ai pris la fiche.

Hum ...  ben oui c'est ma Maman, quoi !

Si d'autres y ont été, quelles sont vos impressions ?

Lire aussi

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.