En effet, elles contiennent des saponines triterpènes dont la concentration varie entre 15 et 30% par coque. Elles sont donc particulièrement riches en saponines. Ce qui permet de les utiliser telles quelles (et donc d'éviter la très coûteuse purification industrielle) et d'en utiliser peu (de 4 à 8 demi-coques par machine, selon la température, elles pourront être réutilisées jusqu'à 3 fois), contrairement aux autres plantes à saponines de chez nous. Pour une lessive à la saponaire ou au lierre, je ne sais pas s'il resterait de la place pour le linge . Par contre pour le lavage à la main, une décoction de saponaires est parfaitement envisageable.

Récolte et utilisations

Tous les sapindus sont des arbres à savon. Les deux espèces principales fournissant les noix de lavage que l'on trouve dans nos magasins sont asiatiques (Inde et Népal principalement): le Sapindus mukorossi (grosses noix) et le Sapindus trifoliatus (petites noix).

Noix
(c) Lavano

Les arbres donnent leurs premières noix au bout de 5 à 10 ans et la récolte s'étale ensuite annuellement sur 75 ans. Elle se fait en septembre/octobre. Le rendement (ainsi que la concentration en saponines) est fonction de l'âge de l'arbre et des conditions édaphoclimatiques (richesse du sol, climat, etc.) En général, 100 à 1500 kg de noix/arbre/an. Très collantes et de couleur jaune, les noix sont ensuite mises à sécher. Elles prennent alors une couleur brune et deviennent beaucoup moins collantes. Elles sont ensuite coupées en 2 et dénoyautées manuellement. La noix est conservée et peut être plantée. On l'utilise aussi pour faire des bijoux (collier, bracelet).

 La plupart des revendeurs européens assurent que cet arbre est cultivé sans pesticides ou engrais. Ce qui est probablement vrai pour une bonne part car il aime les terrains pauvres et qu'il en existe des plantations "naturelles" et cultivées un peu partout en Asie, jusque dans les villes, les bords de routes etc. C'est un peu l'équivalent du marronnier chez nous (remarquons d'ailleurs que l'écorce des marrons contient de la saponine). Sa richesse en saponine le protège naturellement contre les insectes, les champignons et les maladies. Il est d'ailleurs considéré (IUCN, FAO) comme un atout non négligeable pour lutter contre l'érosion des terres (particulièrement dans l'Himalaya) en occupant les terrains pauvres tout en fournissant un revenu durable aux populations locales.

Les populations locales utilisent les coques depuis longtemps pour laver le linge à la main ou en machine, les cheveux et le corps. Le commerce de ces noix est ancien et se chiffre en tonnes, y compris l'exportation, principalement vers les régions voisines mais aussi vers l'occident.  En effet, les saponines de ces arbres sont utilisées industriellement depuis longtemps (les noix de lavage des continents américain et asiatique étaient connues en Europe en 1925) dans les détergents, les shampoings, les textiles, l'alimentation, l'industrie pharmaceutique et celle des films photo (6 tonnes par an pour cette seule activité).

Les plantations d'arbre à savon tendent à diminuer dans certaines régions. En effet, les populations locales aisées consommant de plus en plus de lessives industrielles (plus à la mode), la demande diminue (elle représenterait 1% de la population indienne par exemple), les arbres sont arrachés et les terres occupées par d'autres cultures. L'ouverture vers les marchés européens est donc bienvenue. D'autant plus que quelques arbres seulement peuvent subvenir aux besoin d'une famille entière. Les populations sont rémunérées pour la récolte, le travail fastidieux de séparer la noix de la coque et l'emballage. Les sacs de coques de noix sont ensuite transportés par bateau jusque chez nous.

Questions sur les noix de lavage vendues chez nous

Elles ont (re)commencé à être commercialisées chez nous il y a à peu près un an. A l'époque elles étaient vendues uniquement par correspondance et les revendeurs étaient rares. Desormais on en trouve dans la plupart des boutiques bio et sur de nombreux sites de vente de produits bio/écolo. Ce succès relatif pose quand même question. Sur le sérieux des revendeurs d'abord. L'efficacité des coques de noix (liée à leur concentration en saponines) est très variable en fonction du lieu de récolte et de l'espèce (les petites noix du Sapindus trifoliatus sont moins efficaces que celles du Sapindus mukorossi). Certaines personnes doivent donc augmenter la quantité de coques de noix par lessive mais le discours des revendeurs (en particulier sur la quantité à utiliser) est toujours le même ou presque...

Par ailleurs de nombreuses personnes ont eu la surprise de trouver des noix dans leurs sacs, ce qui est une arnaque, volontaire ou non. La noix n'est pas utilisable mais elle augmente de près de 44% le poids de la coque. Si le sac de 1kg contient des noix il y aura donc proportionnellement moins de coques utilisables en machine. Ensuite le prix du kg de noix est très variable (de 13 à 25 € le kg). A quoi est due cette différence de prix ? A l'efficacité ? Vu que le discours est le même j'en doute. La plupart des revendeurs affirment assurer un revenu convenable aux populations locales, certains disent même faire du commerce équitable (je n'en ai pas encore vu de labélisés, et vous ?). J'aimerais vraiment connaître le prix de revient d'un kg de coques de noix. Car même si la lessive aux noix de lavage est la plus économique à l'heure actuelle (1kg pour au moins 1 an pour une famille de 4 personnes) 20€ le kg pour des bêtes coques de noix c'est quand même assez cher ! Encore une fois, toute information sérieuse sur ce sujet m'intéresse.

AJOUT : Après avoir pas mal discuté avec plusieurs revendeurs, je sais d'où vient cette différence de prix. Il faut savoir qu'au début on ne trouvait des noix de lavage qu'en Allemagne. Ces revendeurs les importent. Les premiers à vendre des noix en France ne les ont pas acheté en Inde ou au Népal mais aux  importateurs allemands. Pour ne pas y perdre, ils ont donc du augmenter le prix. Certains vendeurs français les importent désormais.
Le prix "normal" (importation) tourne autour des 13/15€. 

Ceux qui les vendent à 18-20€ du kilo les achètent en fait aux importateurs allemands ou français.

Bilan écologique global

Sapindus
(c) Hktree

Concernant le bilan écologique global de la lessive aux noix de lavage, la principale critique que l'on peut émettre, en fait la seule pour moi tant que son usage n'est pas généralisé, c'est la pollution due aux transports

Mais réflechissons un peu. Je prend mon cas personnel : en achetant et utilisant 1kg de noix pour 2 ans voire plus (nous ne sommes que 2, je les utilises depuis un peu plus d'un an, il me reste plus de la moitié du sac) je consomme bien moins de carburant qu'en achetant sous emballage plastique du savon de Marseille en paillettes tous les 2 mois (des fois moins, c'était la lessive que j'utilisais avant). D'autant plus que le vrai savon de Marseille en paillettes se trouve difficilement. Et même le vrai savon est composé d'huile de palme et de coprah qui viennent des pays du Sud (cf Marius Fabre). Sans parler de ce que je vous ai dit dernièrement sur le déboisement massif des forêts asiatiques à cause des palmeraies. Et que ce soit pour le vrai ou pour les autres, chacun des composants pollue un moment ou un autre ne serait-ce que par le transport ou l'énergie utilisée pour sa fabrication. Idem pour les lessives classiques, écologiques ou non. Je rabâche cet argument depuis un an sur les forums donc vous l'avez déjà peut-être vu quelquepart. ;)

Par ailleurs, cet arbre peut s'acclimater chez nous :
D'après les informations fournies par F.Tournay, du jardin botanique de Strasbourg, le Sapindus mukorossi est l'un des arbres les plus rustiques parmi ceux qui ont des fruits riches en saponines, la substance qui lui confère ses propriétés lavantes. Il a été semé au jardin botanique de Strasbourg voilà 25 ans. Aujourd'hui, c'est un arbre de 4 mètres de haut, peu ramifié, qui semblerait donc plus facile à reproduire par semis que par bouturage. Sa fructification a débuté au bout de 15 ans, mais elle pourrait probablement être hâtée par la taille. Au regard des repousses au pied de l'arbre issues du semis spontané des graines, on constate que cet arbre s'est visiblement bien acclimaté à notre climat. Les quatre saisons du jardinage, mai/juin 2005. Voir aussi ce forum. Les arborétums de Lyon et de Montpellier en possède et il est présent en Algérie (les femmes l'utilisaient pendant la guerre pour les lessives).

On peut aussi citer le fait que l'on enlève aux sols de là-bas ces coques de noix  qui forment l'humus. Vu l'abondance de l'arbre en question, je considère pour l'instant cette question comme secondaire. Reste la toxicité des saponines pour les animaux aquatiques dont j'ai déjà parlé (voir l'article sur les saponines).

Pour conclure, s'il est indéniable que cette lessive est l'une des alternatives les plus écologiques (et la plus économique ce qui ne gâche rien) à l'heure actuelle, il convient de rester attentif  aux conditions de culture et à l'exploitation éventuelle de la population.

Efficacité

Pour ce qui est de son efficacité, il ne faut bien sûr pas s'attendre à un miracle, comme avec toute lessive écologique. Les lessives écologiques sont moins performantes que les autres mais largement suffisantes pour la plupart des ménages. Les noix sont aussi efficaces que les lessives écologiques ou que la lessive au savon de Marseille telle que décrite dans mon article lessive écolo. Par ailleurs, comme je l'ai expliqué en long et en large sur ce blog, on ne remplace pas une lessive classique uniquement par un tensioactif (une lessive classique en contenant seulement de 15 à 30%). Dans le cas de la lessive au savon de Marseille ou aux noix de lavage, il est indispensable de détacher avant lavage les taches tenaces et d'utiliser des cristaux de soude, du percarbonate de soude et des balles de golf. Plus d'information sur la pratique (dosage, autres produits à utiliser etc.) sur mon article sur la lessive écolo.

Avis aux revendeurs, votre participation à ce sujet est plus que bienvenue MAIS merci de ne pas faire votre pub. Seul un lien vers votre site Web est autorisé (dans le formulaire du message, pas dans le message lui-même).

Avis aux lecteurs, les commentaires de cet article regorgent d'infos intéressantes.

>>> Suite : la décoction de coques de noix de lavage <<<

Sources et informations complémentaires

Pour info avant que mes lecteurs crient au scandale pour copillage, j'ai autorisé l'utilisation des informations provenant de mon blog et corrigé le texte du site commercial La noix de lavage.

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.