Je n'ai pas complètement terminé mes recherches sur le sujet (c'est peut-être le sujet le plus difficile de ce blog, les ressources pertinentes sont rares). Il me reste encore 5 pistes à creuser. Cet article sera donc complété à l'avenir.

Les saponines (et non LA saponine, abus de langage) sont des tensioactifs naturels que l'on retrouve, en quantité variable, dans de très nombreuses plantes (soit dans les feuilles de telle plante, soit dans le tronc de telle autre ou encore les fruits et les graines, les coques des noix, les racines etc.), comme la saponaire, les arbres à savon, le lierre, le quinoa (c'est ce qui donne son goût amer), le soja etc. La plante produit ces saponines pour, entre autres, se protéger contre les insectes et les maladies (bactéries, champignons). En voici quelques-unes parmi celles qui en contiennent une grande concentration.

Nom commun
Nom Latin
Nom commercial ou anglais
Origine
parties de la plante utilisée
saponines ou sapogénines
concentration
Saponaire
Saponaria officinalis
soap-wort
Hémisphère Nord racines saporubin
acide saprubrinic
5%
Vacaire
Saponaria vaccaria
Hémisphère Nord graines

vaccaroside E, H, G
segetoside I

1,3% par graine

Savonnier saponaire
Sapindus saponaria
soap-berries
Antilles, Amérique Centrale, Amérique du Sud péricarpe (coques)
(écorce)
? ?
Arbre à savon
Sapindus mukorossi
Sapindus trifoliatus
noix de lavage,
soap-nut
Asie. dont Chine, Japon, Inde, Népal (Himalaya en général) péricarpe (coques)
(écorce)
sapindoside A , B.
mukurosside?
15 à 30% par pericarpe (coques de la noix)
?
Yucca spp. Amérique Centrale Racines, feuilles ? ?
Bois de Panama
Quillaja saponaria
Soap-bark
Chili écorce acide quillaic 10%

Vous remarquerez que l'utilisation de la saponine des Sapindus est la moins brutale pour la plante puisque l'on n'utilise que le péricarpe (la coque) du fruit. L'utilisation du lierre aussi est peu problématique vu la vigueur de cette plante (100g de feuilles pour 1/2 à 10 litres d'eau selon la concentration désirée) . Son pouvoir détersif est cependant faible.

Chimie

Les molécules de saponines sont extrêmement complexes (hétérosides appartenant aux triterpènes cycliques - les hydrocarbures végétaux- ou aux stéroïdes) et composées schématiquement d'un noyau lipophile (aglycone, sapogénine) et d'une ou plusieurs chaînes de sucres hydrophiles (glycone), variables selon le type de saponine. Les saponines triterpènes sont acides et les stéroïdes neutres.

Saponines
(c) Friedli

Propriétés

Comme expliqué dans mon article sur les tensioactifs, leur propriété détergente est le résultat d'une combinaison de composants lipophiles et hydrophiles. C'est à dire qu'une partie de la molécule est soluble dans l'eau et l'autre dans la graisse. Cette propriété permet l'émulsion, capable d'"arracher" la graisse aux vêtements, à la peau ou aux objets en général (pour plus de détails lire l'article). L'efficacité des saponines dans ce cadre augmente avec la chaleur (à partir de 30°) et le pH.

Sapindus saponaria
(c) Emulsion, Fruits du Sapindus saponaria
Noteworthy Plants

En plus d'être toutes plus ou moins des détergents doux et d'excellents agents moussants, leurs caractéristiques moléculaires expliquent les propriétés variées des saponines : elles sont émollientes et astringentes, ont des propriétés anti-oxydantes, anti-cancéreuses, anti-inflammatoires, anticholéstérolémiques, antibactériennes, antifongiques, insecticides, elles sont expectorantes, elles provoquent la lyse des cellules (ce qui explique leur toxicité pour de nombreux organismes, en particulier aquatiques), elles augmentent la perméabilité intestinale aux larges molécules ce qui est à la fois intéressant et dangereux, etc.

Utilisations

Les plantes à saponines étaient utilisées par nos ancêtres, et encore maintenant par les populations du Sud, pour se laver et laver les vêtements avant l'apparition du savon mais aussi pour leurs vertus médicinales. Les formes commerciales de saponines (essentiellement le bois de Panama et le savonnier saponaire) étaient fréquentes en Europe jusqu'à la généralisation des détergents chimiques : lavage du linge délicat, savon à détacher, lessives, shampoings, insecticides et fongicides au jardin, boissons gazeuses frauduleuses etc. Un article entier y est notamment consacré dans "Le Larousse ménager" de 1926. Leurs propriétés médicinales et cosmétiques devinrent populaires à partir de 1927 après la publication du livre "Die saponine" de Koflers. Il y décrivait les plantes à saponines utilisées dans la médecine populaire asiatique. Mais il a fallut attendre 1987 pour que 360 sapogénines et 750 tripterpènes glycosides soient caractérisés. Nos connaissances scientifiques sur les saponines sont donc très récentes et les recherches actuelles sur ces molécules extrêmement nombreuses (principalement médicales, pharmaceutiques, agroalimentaires et cosmétiques).

Les procédés industriels d'extraction et de purification des saponines (par chromatographie liquide haute performance), quoique coûteux, existent désormais. Elles sont donc utilisées actuellement dans de nombreux domaines industriels et pharmaceutiques : dans les boissons (sodas, bières, cidres et mousseux), comme conservateur, dans les extincteurs, pour les produits de développement des films photographiques, dans les cosmétiques comme les shampoings ou les dentifrices, dans les détergents (lessive pour linge délicat, hypoallergénique), comme additifs alimentaires pour les ruminants (pour lutter contre la production d'ammoniaque), dans les vaccins et les stimulants immunitaires vétérinaires, pour purifier l'eau dans les pays du Sud (contre la pollution et les maladies), pour décontaminer les sols et les eaux pollués (elles améliorent la biodégradabilité des graisses), pour contrôler les populations de poissons, etc. Les plus utilisées dans le domaine industriel sont les yuccas et le bois de Panama. Ces 2 ressources sont pourtant limitées. 

Impact sur l'environnement

En raison de leur toxicité pour les organismes aquatiques, particulièrement les poissons, l'utilisation industrielle massive, avec rejet de saponines dans les cours d'eau et les lacs , est une fausse bonne idée. Néanmoins, l'utilisation par les consommateurs dans des grandes villes est beaucoup moins problématique : d'abord parce que les concentrations atteintes sont faibles, d'autant plus qu'elles sont loin d'être utilisées par le plus grand nombre, et ensuite parce que les saponines sont rejetées dans les égouts dont l'eau est ensuite traitée dans les stations d'épuration (circuit relativement fermé). Leurs propriétés peuvent même être un avantage dans ce cadre. De même, elles sont bénéfiques (bénéfice supérieur aux inconvénients) dans les eaux contaminées par des polluants ou eutrophiées.

Encore une fois, tout étant question de dosage, je me pose cependant de sérieuses questions quant à l'impact sur l'environnement si l'usage des noix de lavage en lessive se généralisait (ce qui n'arrivera pas à mon avis). Toutes précisions sérieuses et documentées m'intéressent.

Cet article étant particulièrement long, je l'ai scindé en 2, la suite sur "la lessive en machine aux noix de lavage"

Sources et informations complémentaires

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.