Ce texte n'est pas de moi, je ne fais que relayer l'information


Appel adressé aux lecteurs

Le rôle que jouent les livres dans la diffusion d’idées, d’analyses, d’imaginaires, et de propositions, dans la formation et l’information des citoyens, est essentiel pour comprendre les défis de notre époque, pour connaître et se reconnaître. Nous, professionnels de la chaîne du livre, associations de promotion du livre et de la lecture, acteurs culturels et organisations d’intérêt général, appelons les lecteurs à nous appuyer dans la défense et la promotion d’une indispensable bibliodiversité.

Progressivement, les grandes surfaces de « produits culturels » gagnent du terrain et remplacent les librairies indépendantes. Partout, les grands groupes éditoriaux – soumis à des règles de rentabilité financière immédiate, qui nous semblent incompatibles avec le commerce d’un bien culturel - remplacent l’édition indépendante.

Nous refusons tout fatalisme ; nous ne sommes pas contre l’évolution de nos sociétés, mais nous voulons continuer à avoir le choix – condition essentielle de la liberté, de la démocratie. Nous pouvons tous participer à maintenir cette diversité qui nous tient à coeur et qui est indispensable au débat, à la pluralité des points de vue, à la liberté d’expression et de création. Nous pouvons tous participer, par des gestes simples, par des pratiques citoyennes :

1. Achetez des livres !

Soutenir la bibliodiversité, soutenir la diversité des livres produits et commercialisés, cela commence bien entendu par l’acte d’achat. On l’oublie trop souvent, mais acheter un livre, c’est rémunérer le travail d’un auteur, d’un éditeur, d’un imprimeur, d’un diffuseur, d’un distributeur, d’un libraire, et de toutes les autres professions qui constituent ce que l’on appelle « la chaîne du livre ».

2. Participez au maintien de la librairie indépendante

La mainmise de quelques grands groupes sur la vente du livre est dommageable pour la bibliodiversité ; elle rend difficile - en particulier pour les éditeurs indépendants - la commercialisation de livres risqués, exigeants, différents. En achetant le plus souvent possible vos livres dans une librairie indépendante, vous soutiendrez non seulement toute une chaîne de professionnels du livre, mais vous soutiendrez aussi le plus souvent la création et l’édition indépendante. Par ailleurs, vous trouverez auprès de votre libraire une qualité d’accueil, une capacité de conseil, et une complicité dont vous ne bénéficiez pas dans d’autres lieux de vente, plus axés sur la commercialisation de masse. Nous avons beaucoup de chance, en France, de disposer encore d’un réseau de librairies indépendantes ; ne les laissons pas disparaître !

3. Participez au renforcement de l’édition indépendante

Les éditeurs indépendants sont des acteurs majeurs de la bibliodiversité. Ils jouent souvent le rôle de découvreurs de talents, prennent des risques que prennent de moins en moins les grands groupes éditoriaux - soumis à la pression grandissante des actionnaires - publient des auteurs qui ne l'auraient pas obligatoirement été dans une simple logique marchande et produisent le plus souvent des livres exigeants et de qualité. Ce rôle mérite d’être reconnu, cet engagement mérite d’être soutenu.

4. Réfléchissez aux points de vente où vous achetez vos livres

En France, la part de livre vendus par les grandes surfaces culturelles et les grandes surfaces non spécialisées (hypermarchés, etc.) croît sans cesse. Or, le livre y est trop souvent traité comme un produit de grande consommation : la sélection des titres se base essentiellement sur leur potentiel de vente, ou sur les chiffres de vente réalisés. Cette logique influence inévitablement les éditeurs clients de ces grandes surfaces, les poussant le plus souvent à une standardisation des oeuvres, à privilégier une approche marketing. Contrairement à une idée reçue, les livres ne sont pas moins chers en grande surface ; le prix des livres est uniforme sur tout le territoire français, quelque soit le point de vente – seule une remise de 5 % du prix public est autorisée.
Par ailleurs, les points de vente implantés dans les gares et les aéroports, sont bien souvent la propriété de grands groupes financiers. Les livres qui y sont vendus sont trop souvent produits par les éditeurs appartenant à ces mêmes groupes. Cette situation de quasi monopole, peu connue du grand public, nuit donc à la diversité culturelle et au pluralisme.

5. Soutenez les associations qui oeuvrent dans le domaine du livre et de la lecture

Le désengagement financier des pouvoirs publics met trop souvent en danger les associations à but non lucratif ; elles assurent pourtant dans le domaine du livre et de la lecture un travail essentiel, en organisant des rencontres avec les auteurs et des animations autour des textes, en portant le livre là où il n’est habituellement pas présent, en assurant la promotion des libraires et éditeurs indépendants, en favorisant la rencontre et la coopération entre professionnels du livre. En restant vigilant, chacun d’entre nous peut participer à la défense et à la promotion de la bibliodiversité !

Cet appel, lancé à l’initiative de l’Alliance des éditeurs indépendants (www.alliance-editeurs.org) et avec la complicité de LPK et du Comptoir des indépendants, peut être signé jusqu’au début du mois d’avril 2006.

Pour cela, merci d’adresser par fax (01 43 14 73 63) ce texte imprimé, avec vos :
prénoms et noms, qualité et/ou organisme, adresses et coordonnées.

Un document final sera réalisé au cours du mois d’avril, et reprendra la liste des signataires soit par ordre d’arrivée des signatures, soit par ordre alphabétique de noms, soit par professions. Pour toute information supplémentaire egalliand@alliance-editeurs.org

Source,  (Merci Meriam)

Si vous voulez commencer tout de suite allez vite acheter le livre de Hooly dans une tite librairie indépendante (pas à la Fnouque !).

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.