...
...


Vous n'avez quand même pas cru 5 secondes que vous échapperiez à la théorie rébarbative ? (quelle comique cette Raffa dry.gif)

C'est parti  !!! (on peut zapper aussi et aller directement à la pratique)

Notre meilleure arme n'est pas le fluor mais la salive !

Sachez-le. Le meilleur soin des dents c'est... LA SALIVE !!!!  Elle apporte les minéraux (dont le fluor) nécessaires à la construction et la protection des dents. Elle forme, avec les bactéries, un biofilm qui empêche le dessèchement et joue un rôle protecteur contre les agressions chimiques, physiques et bactériennes. Elle contient des substances immunitaires et antibiotiques qui permettent de contrôler l'écosystème buccal (favoriser les bonnes bactéries et limiter le développement des bactéries cariogènes) etc.

L'autre soin essentiel est de ne pas manger n'importe comment,  de ne pas multiplier les prises alimentaires et surtout de limiter les sucres (particulièrement raffinés). Car c'est cela qui favorise la plaque dentaire, les caries, la mauvaise haleine, les problèmes de gencives et, finalement, le déchaussement des dents. L'explosion de ces pathologies suit directement celle de la consommation de sucres raffinés.

En effet, à chaque fois que l'on mange un aliment sucré (y compris des féculents), et tant que  ce sucre n'est pas éliminé de la bouche, les bactéries prolifèrent et forment des couches successives de biofilm qui deviennent, à terme, de la plaque dentaire. A l'intérieure de cette dernière les bactéries sont protégées de la salive et des produits bucco-dentaires. De plus, les bactéries libèrent, toutes les 15 minutes tant que l'aliment sucré n'est pas éliminé, des acides qui vont attaquer l'émail dentaire (ce que l'on appelle les "attaques acides" responsables des caries).

Mais la nature est bien faite. La salive contient du fluor, et de nombreux minéraux, provenants de l'alimentation. Elle va reminéraliser (sels minéraux) et renforcer l'émail (fluor). Mais ce processus est beaucoup plus lent que la déminéralisation. D'où la nécessité de ne pas grignoter pour ne pas remettre une couche d'attaque acide avant d'avoir fini de reminéraliser.

Dès lors, si on mange convenablement (aussi bien en qualité qu'en nombre de prises alimentaires) et que l'on a une bonne hygiène buccale, le fluor provenant de l'alimentation suffit (en particulier : eau fluorée, algues, sel marin non raffiné, poissons, fruits de mer, thé, café, vin, foie, rognons, fruits et légumes frais). Donc soit vous mangez sainement en mangeant peu de glucides et peu d'aliments transformés et toujours des sucres complets (qui contiennent du fluor naturel et de nombreux minéraux) et vous ne vous tracassez de rien. Soit vous mangez et grignotez n'importe comment, au moins 5 fois par jour, dont des bonbons, des barres de chocolats, des pizzas, des fast foods, peu de fruits et légumes, et dans ce cas vous avez besoin d'un apport de fluor externe pour limiter la casse. En effet, même si le fluor est toxique à haute dose (et par accumulation), et ce y compris pour les dents, il est indéniable que les dentifrices au fluor ont grandement limité les dégâts de nos dérives alimentaires citées plus haut. Néanmoins, veillez à ne pas multiplier les sources de fluor de synthèse (on en ajoute dans l'eau potable et dans le sel par exemple, certaines eau minérale sont très chargée en fluor) et ne mettez sur votre brosse que la taille d'un petit pois (un grain de riz pour les enfants).

Enfin, sachez que les enfants qui consomment uniquement du sucre complet, du miel etc. ont 5 fois moins de caries que ceux qui consomment du sucre blanc (en fait ils n'en ont quasi pas), ... mais aussi 3 fois moins que ceux qui consomment du sucre blanc ET des tablettes de fluor (étude de Béguin).

Pour en revenir à notre dentifrice, son but (et surtout celui du brossage) est donc simple : éliminer les derniers résidus alimentaires et la plaque dentaire pour permettre à la salive de faire son office.

Composition d'un dentifrice

Je ne vous parle pas des dentifrices kkburks. Ils contiennent les ingrédients que je vais vous citer, mais, en plus, des derivés pétrochimiques, du fluor de synthèse, des détergents kkburk et des conservateurs pas géniaux.... bref vous avez l'habitude maintenant.

Donc, un dentifrice "naturel" ou fait maison, contient (ou peut contenir):

Les abrasifs

Par abrasion et polissage, ils permettent d'éliminer les impuretés et la plaque dentaire.

Les abrasifs doux font la base des dentifrices, de tous les dentifrices, du kkburk au naturel en passant par les dentifrices maisons.
  • Le carbonate de calcium (blanc de meudon, blanc d'espagne, poudre de craie, poudre de marbre sont tous des synonymes)
  • Les coquillages réduits en poudre (huitres, moules, coques, os de seiche, etc.) c'est aussi du carbonate de calcium.
  • La silice (terre de diatomée, prêle en poudre)
  • Le charbon et la cendre (on peut utiliser le charbon actif vendu en gelule en pharmacie, très pratique pour les randos)
  • Les poudres de plantes (voir plus bas) ont aussi un pouvoir abrasif (selon les plantes), particulièrement la prêle qui contient beaucoup de silice
Le principal utilisé, bon marché (1kg coûte un peu plus que le prix d'un pot de Perblan), relativement facile à trouver, très doux pour l'émail dentaire, c'est le carbonate de calcium (ce même carbonate de calcium que j'utilise pour ma pierre récurante et qui fait la base des crèmes à récurer du commerce). Il se retrouve dans toutes les pâtes dentifrices, quasi sans exception, et c'est l'ingrédient principal du Perblan/Dentoblan (80%). Si vous voulez vous faire un dentifrice maison, l'idéal est vraiment de s'en procurer (avec 1 kg, pour quelques euros, vous tiendrez des années, pierres récurantes comprises happy.gif ).On le trouve en droguerie, en pharmacie ou dans des magasins spécialisés dans le bâtiment, il sert en effet pour les peintures (colorant blanc naturel).

On trouve ensuite des abrasifs moins doux, particulièrement efficaces pour blanchir en cas de tâches tenaces,

  • le bicarbonate de soude (horriblement salé). Il a aussi pour avantage de neutraliser l'acidité.
  • l'argile blanche ou verte surfine et ventillée en poudre. Elle élimine aussi les toxiques secrétés dans la salive ou ceux qui se trouvent dans les résidus alimentaires.
C'est eux que l'on retrouve dans la plupart des recettes que l'on trouve sur le net. MAIS MAIS MAISils sont beaucoup trop abrasifs pour l'émail dentaire (Argiletz, célèbre marque d'argile, qui vend aussi des dentifrices, l'a d'ailleurs confirmé) et il ne faut pas en abuser : maximum 3 fois par semaine !!!! Dents fragiles, cariées, cassées, gencives sensibles etc. s'abstenir !

Les poudres de plantes

Il y a celles qui donnent le goût et rafraichissent l'haleine, celles qui traitent et celles qui font les 2. Celles qui sont vendues en sachet pour les tisanes sont particulièrement pratiques. On peut aussi utiliser à la place quelques gouttes de l'extrait de plante.

Au choix (liste non exhaustive)

Traiter  Goût / Haleine
  • gingembre, cannelle, romarin, thym, menthe poivrée, neem (antiseptiques, antibactériennes)
  • sauge  (assainit et protège la flore buccale)
  • Racine d'Iris, camomille, mélisse, calendula, guimauve (gencives sensibles, maux de dents)
  • rathania, myrrhe, tormentille (astringentes)
  • Prêle ou ortie (abrasives, reminéralisantes)
  • Algues (fluor)
  • etc etc etc etc (inspirez-vous des dentifrices du commerce)
  • menthe verte
  • mélisse
  • anis
  • citron
  • eucalyptus

Les détergents

Dans tous les dentifrices du commerce, y compris le perblan, il y a un détergent. C'est lui qui fait la mousse. Il sert surtout à éliminer les substances grasses.

Pour un dentifrice maison, un tout tout petit peu de savon de marseille (naturel) en copeaux et réduit en poudre suffit (pour info, au début du siècle précédent, avant l'arrivée des dentifrices, on se lavait les dents en frottant la brosse sur un savon de marseille).

Les antibactériens

Ils évitent le développement de la plaque et contrôlent la mauvaise haleine. Ils agissent aussi comme conservateur.
  • Huiles essentielles de clou de girofle, de tea tree, de menthe poivrée, thym, citron, sauge ...
  • Alcool de menthe (ou alcool à 94°)
  • Extrait de pépins de pamplemousse (très très amer)
  • Teinture de propolis

Les autres ingrédients utiles

  • Le sel marin (stimule la salivation, tonifie les gencives, riche en minéraux). (--> dentifrice express)
  • Le xylitol (édulcorant semi-synthétique obtenu à partir de plantes : fait saliver, non cariogène, n'augmentent pas le glucose sanguin). Je l'ai acheté chez Bilby & co à Paris (merci Hélène)
  • Les feuilles de stévia en poudre ou en extrait (édulcorant naturel : fait saliver, non cariogène, n'augmentent pas le glucose sanguin). L'extrait de stévia est interdit en Europe (pas la plante elle même). Guayapi en vend (illégalement donc). Vous pouvez aussi vous procurer des plants ou des graines ici.

Pour faire un gel/pâte de dentifrice

Pour faire un gel de dentifrice, c'est pas compliqué. On prend 1 cuillère à café des ingrédients précédents, on y ajoute +/- 2 cuillères à soupe des ingrédients suivants, mélangés au préalable. On touille, on ajuste pour obtenir la consistance désirée et le tour est joué. L'humectant empêche le désèchement, le liant est un épaississant qui empêche les ingrédients de se séparer.

Les proportions 1/3 et 2/3 sont des indications. Vous pouvez les faire varier selon la texture désirée.

1/3
  • Glycérine (donne un petit goût sucré au dentifrice, humectant) OU Gel d'aloe vera (utile pour traiter, humectant)
  • Agar agar (liant) OU éventuellement un tout petit peu de maïzena (à utiliser avec la glycérine, ils forment alors un liant)
2/3
  • Hydrolat (hamamélis, sarriette, camomille etc.)
    Utile pour traiter (problèmes de gencives, aphtes etc. en fonction des propriétés de l'hydrolat)
  • Et/ou eau (idéalement eau de mer comme le plama de Quinton ou Biomaris)

En version simplissime, c'est plus une pâte dans ce cas, la glycérine ou le gel d'aloe vera seuls suffisent.

A cela on peut ajouter du colorant alimentaire s'il le faut (pour les enfants). Je ne préconise pas les arômes qui dénaturent le goût des enfants.

En pratique

CosmEthique

Recette du Raffoblan de base

Pour tout dire j'ai quasi copité celle du perblan/dentoblan.

Dans un pot de perblan de 30g (je mets les grammes pour les proportions mais j'avoue que je fais au pif, comme toutes mes recettes d'ailleurs)
  • 25g de carbonate de calcium
  • 1,5g de xylitol ou de stévia en poudre (si vous ne trouvez ni stévia, ni xylitol et bien ne mettez rien ! S'il faut absolument un goût sucré, faites une pâte de dentifrice avec la glycérine)
  • 1g de sel marin réduit en poudre
  • 1 pincée de copeaux de savon de marseille (moins d'1g) réduit en poudre
  • le reste de plantes séchées en poudre (pour moi : algues, sauge, thym, iris, menthe et mélisse)
  • 5 gouttes d'HE
  • je ferme et je secoue bien
On peut bien sûr l'utiliser pour en faire du gel ou une pâte (attention à la conservation) mais personnellement je l'utilise comme le Perblan : je mouille ma brosse à dents, je la secoue pour enlever le surplus d'eau, je trempouille dans le pot de dentifrice en poudre, je rajoute une goutte d'HE de tea tree sur la brosse et froutchfroutch !

Blanchir et détartrer

Occasionnellement (ne pas en abuser), on peut se préparer
  • Une solution acide pour détartrer (avec du jus de citron - qui blanchi aussi - ou du vinaigre de cidre). Utiliser en bain de bouche ou avec la brosse à dents.
  • Une solution oxygénée pour blanchir (avec de l'eau oxygénée ou du percarbonate de sodium - le même que pour la lessive - utilisé dans les systèmes commerciaux de blanchiment des dents à l'oxygène actif)
    !!! mise à jour 2013 : Attention !!!

    Je supprime cette partie car une lectrice me dit "J'ai acheté du percabonate de soude chez Biocoop, et il m'a été dit que cela ne pouvait servir comme dentifrice : irritant et dangereux pour les muqueuses. Or cela était conseillé sur Biomood, avec vous comme référence. Peut-on ou non l’utiliser comme dentifrice ?""

    Ma réponse : "Je n'ai pas lu l'article de Biomood mais effectivement le percarbonate de soude ne doit pas être utilisé comme dentifrice. Tout au plus comme blanchissant (ne pas en abuser). Ce produit ou équivalent est utilisé dans les "bars à sourires. ".

    Depuis cet article de 2006, des alertes ont été lancées récemment sur ces bars. Il s'avère que ce type de produits peut abîmer les dents à la longue, surtout si mal utilisé. L'eau oxygénée diluée est une alternative. Avec le même problème
    . "
    En savoir plus Bars à sourire, blanchiment des dents. Dangereux ?
    Et pour les plus calés : un exemple.

    Dans la mesure où le blanchiment des dents est purement esthétique et cosmétique, voire même déconseillé par de nombreux dentistes (quand d'autres continuent à le pratiquer),  je n'en vois pas l'intérêt, d'où la suppression.
Vala c'était pas trop dur cette fois happy.gif non?

Sources et informations complémentaires

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.