Raffa ::: Le Grand Ménage :::

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - biodiversité

Fil des billets

10/06/2009

Dix propositions pour agir

[propositions et liens revus en 2016, original de 2009 dans l'article]

Ces propositions sont bien évidemment non exhaustives, à prendre ou à laisser, dans l'ordre ou le désordre, en tout ou en partie, progressivement, en y mettant les échéances que l'on veut, en s'autorisant des retours en arrière si nécessaire. Ceux qui connaissent bien ce blog n'auront pas de surprises. ;)

En images et en actions ?

Demain, le film

Aujourd'hui en Belgique, le film

(en ligne et gratuit :p )
  1. Changer de banque. Et oui, tout est lié en tout. Malgré les "bonnes intentions" affichées de rigueur, la plupart des grandes banques investissent toujours massivement dans les secteurs polluants (énergies fossiles notamment), et je ne parle pas du commerce des armes et du soutien aux dictatures. Pour les mêmes raisons, éviter également le macrocrédit le plus possible. Investir dans des alternatives locales, des monnaies citoyennes...
    -> Les amis de la terre, justice économique - Je change de banque - (France)
    -> Ma banque ? 0% carbone ! Financité (Belgique)
    -> Guide pratique des monnaies complémentaires Financité (Belgique)
    -> Produits responsables et solidaires Financité (Belgique)
     
  2. Opter pour un fournisseur d'énergie "verte"et diminuer notre consommation d'énergie sur tous les plans. Limiter notre consommation de fruits et légumes hors saison. Isoler nos habitations. Diminuer le chauffage et la clim. Réduire l'utilisation de la voiture et de l'avion (et si possible s'en passer). Regarder dans quelle mesure le solaire peut être intéressant chez soi.
    Gérer notre dépendance aux gadgets électroniques, à Internet et à leurs géants (Gafam).
    -> Classement des fournisseurs Greenpeace (Belgique)
    -> Économiser l'énergie Ademe
    -> Voir Ecoinformatique dans le menu
     
  3. Diminuer notre consommation de viande (et si possible s'en passer). Les pays émergents, ou plutôt les futurs leaders du monde qui le sont quasi déjà, en consomment de plus en plus et atteindront probablement notre propre consommation par habitant. La terre ne pourra supporter autant de bétails (et les cultures qui seront nécessaires à leur alimentation). De même, bien choisir les poissons que l'on  mange est indispensable tant que les populations de poisson ne sont pas restaurées.
    -> Surpêche chez éco-sapiens
     
  4. Favoriser le retour de la nature et le maintien de la biodiversité (y compris agricole) où que l'on soit, même et surtout en ville, même en appartement, sur les toits et les balcons. Cultiver un petit potager si on le peut, même en ville, même en appartement.
    Participer aux recensements des espèces afin de suivre l'évolution des populations (insectes et oiseaux des jardins, plantes sauvages urbaines, plantes invasives...). Participer aux activité de nettoyage des berges, des plages et des montagnes. Faire de l'écovolontariat etc.
    -> Les fiches jardin de Natagora - Le guide des potagers sur les toits - Rubrique jardin
    -> Initiatives océanesNettoyons le monde - Clean up the world (septembre 2016) - Clean up Europe (mai 2016)
    -> Recenser les papillons (FCPN) - Observateurs Natagora - Sauvages de ma rue
     
  5. Apprendre à devenir ce qu'on appelle un consommateur responsable qui sait qui il finance quand il achète un produit, quelle pollution et quel prix humain cela représente, et qui consomme essentiellement ce dont il a besoin. Éviter les plastiques et le suremballage, éviter l'huile de palme et le soja, éviter les agrocarburants, les OGM et les produits contenant des "nano", éviter les produits d'entretien et cosmétiques kkburks. Être méfiants, même en bio.
    Pratiquer la réutilisation, la location ou le prêt de matériel, la réparation, le recyclage et trier ses déchets.
    -> Le sommaire (qui ne concerne pas que le ménage et l'hygiène) ainsi que les liens des rubriques Ecodébrouille, Ecoconso et Ecoservices du menu de gauche
    -> le Réseau des consommateurs responsables (Belgique)
    -> Les labels et les truands - Eco-sapiens - écoconso
     
  6. Éduquer nos enfants dans le respect de l'environnement et des autres. Appliquer la règle du 3-6-9-12 pour les écrans. Leur apprendre à décrypter les manœuvres marketing qui les ciblent. Développer leur autonomie, leur sens de la débrouille et de la solidarité : ils vont en avoir besoin !
     
  7. Rejoindre une initiative de transition ou en créer une. Participer au développement d'un jardin partagé. S'inscrire dans un système d'échange local ou une banque du savoir. Maintenir la pression sur les politiques et les entreprises.
    -> Ecoservices et Ecorésilience dans le menu de gauche
    -> Consommateurs responsables (BE)
    -> Réseau Transition (BE)
    -> Transition France
     
  8. Vérifier si les nappes phréatiques qui nous alimentent en eau sont menacées et si oui mettre en place des stratégies pour économiser l'eau. Limiter les rejets divers dans les canalisations d'eau (huile, aliments, produits chimiques etc.). Mettre éventuellement en place des toilettes sèches ou des toilettes à déshydratation. En effet, les déjections ne sont pas des déchets ("C'est de la prairie en fleur, c'est de l'herbe verte, c'est du serpolet et du thym et de la sauge, [...] c'est du pain sur votre table, c'est du sang chaud dans vos veines, c'est de la santé, c'est de la joie, c'est de la vie." V. Hugo). Les rejeter dans l'eau et mettre en place des systèmes d'épuration en conséquence sont de véritables aberrations sanitaires, écologiques et économiques.
    -> Réduire la consommation d'eau Ademe
    -> Eautarcie en particulier "Notre relation avec nos déjections"
     
  9. Ralentir, se déconnecter, s'arrêter, se poser, se retrouver. Retrouver du sens dans nos actes de tous les jours. Nous ne sommes pas seulement des machines à travailler plus pour gagner plus, produire plus, consommer plus, polluer plus et rembourser plus la dette contractée par les états pour sauver le système à l'origine de ce gâchis. Réfléchir à nos besoins réels, à ce qui nous rend heureux et au moyen de le devenir vraiment.
    -> Voir le développement des mouvements de la simplicité volontaire (cf Toujours moins !) et du concept Slow (qui au delà de l'alimentation touche aujourd'hui tous les secteurs, pas mal de récupération mais des tendances fortes : slow media, slow working, slow science...)
    -> La RCTT en débat
     
  10. Ne pas chercher à être parfait ni à tout faire d'un coup (échec assuré). Ce n'est pas un concours, juste une course contre la montre déjà bien commencée. Certains sont très loin devant, d'autre très loin derrière mais ces derniers peuvent profiter de  l'expérience des premiers et les rejoindre très vite. On y arrivera ensemble ou on y arrivera pas. Simplement.

Lire la suite...

27/03/2008

Les pesticides, les abeilles, les plantes... et nous

A l'occasion de la semaine sans pesticides, je voudrais insister sur le sujet des abeilles qui permet d'illustrer l'interdépendance de tout sur terre, absolument TOUT ! Dans un écosystème, si une espèce disparaît subitement, c'est toutes les autres espèces et le milieu lui même qui est menacé.

A l'échelle de la planète, quand des dizaines, des centaines, des milliers d'espèces disparaissent très rapidement (extrêmement rapidement, plus rapidement que nous n'aurions jamais pu l'imaginer) cela s'appelle une extinction massive. Le moment où le vivant fait progressivement "table rase" du passé, redémarre et redistribue les cartes, le moment où les espèces dominantes "se prennent" une  fameuse leçon d'humilité, quand elles survivent.

On en est quand même pas là vous dites vous ? Et bien si on y est !

Et il n'est désormais plus possible de faire machine arrière. Je vous "rassure" les extinctions massives prennent quand même quelques années, mais comme celle-ci est commencée depuis pas mal de temps et que c'est la plus rapide que nous connaissons (10 à 100 fois plus rapide que toutes les grandes extinctions, pour rappel celle du Permien a éliminé 90% de la vie marine et 70% de la vie terrestre) et qu'elle continue à s'accélérer...

Comme je disais dans les commentaires du dernier GMTV, il faut désormais choisir votre "camp" et savoir dans quel monde vous voulez vivre. Il y a encore des choses à sauver mais on a pas 10 ans (ni même 2) à tergiverser et on ne peut définitivement pas compter sur la "volonté" politique, en tout cas sa rapidité d'action.

Pour en revenir à mes abeilles, dans la discussion très intéressantes du dernier GMTV sur les abeilles
Mamykro soulevait 'mais comment font ces régions sans pollinisateurs? Les plantes ne devraient pas pouvoir se reproduire, non? (du moins certaines plantes). Et ça n'embête personne? (je veux dire aucun agriculteur ne se trouve obligé de polliniser à la mains?)'

Je lui répondais : Ils louent des pollinisteurs à ceux qui en font l'élevage et qui en ont encore, abeilles quand il en reste, ou d'autres espèces plus résistantes comme les bourdons. Le prix de la location à triplé en 3 ans aux USA. Aux USA toujours, ils ont même fait appel à l'importation d'abeilles d'Australie. Et tu veux que je te dises... je suis quasi sûre qu'un jour on verra des mini-robots nanotechno pollinisateurs ou des pollinistaeurs ogm résistants aux pesticides développés par l'agroindustrie qui vend également les pesticides et les engrais et les semences. C'est cela que j'appelle l'artificialisation des écosystèmes. Elle nous pend au nez !

Je rappelle que 75% des cultures qui nourrissent l’humanité et 35% de la production de nourriture dépendent encore des pollinisateurs, c’est-à-dire des abeilles pour la plupart.

A ceux qui n'y croient pas, qui ne pensent pas qu'il soit possible que ces insectes, qui dérangent tant de gens dans leurs jardins, disparaissent, je vous laisse visionner cette petite vidéo de quelques minutes. Et dites vous bien que cela concerne le monde entier.

Dans une région de Chine où, conséquence d'un usage intensif de pesticides, les abeilles ont disparues, des centaines d'ouvriers agricoles fécondent eux-mêmes les fleurs des poiriers...


Le silence des abeilles. 4 min 36
extrait du documentaire de Doug Shultz ( USA 2007)
diffusé sur la chaîne "National Geographic" sur le câble et canalsat
rediffusion le 22 avril 2008 à 19 h55
Merci M Berthelot

Voir aussi


Abeilles, des populations en déclin. Interview de Simon Pierre Delorme. 9 min 13

Les droits d'auteur s'appliquent à toute œuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d'autres blogs, forums ou d'autres supports sans l?accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d'un articles ou d'un message, à des fins d?information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.over-blog.com » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignements. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

29/02/2008

Le GMTV - Le monde selon Monsanto, Arte le 11/03/08

01/04/08 : vous trouverez dans les commentaires des liens pour visionner le documentaire intégralement.

16/03/08 : Pour info j'ai ajouté quelques liens vers des articles critiques suite à la diffusion de ce documentaire. Je vous invite aussi à lire l'intéressant débat lancé dans les commentaires.

Selon Arte, l'émission aurait fait une part de marché de 6,5, et 2,8 de taux moyen soit environ 1,4 millions de téléspecateurs. Ce chiffre peut paraitre modeste au regard des performances des autres chaines hertziennes, mais constitue un score exceptionnel pour Arte.


Un petit GMTV pour vous encourager à voir le documentaire "Le monde selon Monsanto" sur Arte le 11/03 à 21h (si vous avez la télé, sinon une petite soirée chez des amis s'impose ;) ). En particulier pour ceux qui connaissent mal Monsanto.

Il est en effet, à mon sens, indispensable que tout le monde prenne conscience de l'histoire, des objectifs réels ou supposés, du pouvoir et des agissements de Monsanto. Vous l'aurez déjà compris si vous suivez ce blog de longue date ;) .

Attention cependant, ce documentaire est orienté (ce n'est pas un reportage ;) ), forcément, on ne peut guère ne pas l'être une fois que l'on creuse l'histoire de cette multinationale.

Il a déjà été diffusé en Suisse le 17/02/2008 et en Belgique le 25/02. Une rumeur dit que ce film sera diffusé aux parlementaires français le 30 mars !


Le monde Selon Monsanto - Marie-Monique Robin
Bande annonce

Avec 17 500 salariés, un chiffre d’affaires de 7,5 milliards de dollars en 2007 (dont un milliard de bénéfices) et une implantation dans quarante-six pays, Monsanto représente l’une des multinationales les plus puissantes du monde.

Leader mondial des OGM (90% des cultures transgéniques lui appartiennent), la firme n’a cessé de faire la manchette des journaux, depuis sa création en 1901, en incarnant l'un des plus grands…. pollueurs de l’histoire industrielle: production de PCB (polychlorobiphényles), de polystyrène , d’agent orange pendant la guerre du Vietnam, de pesticides à l’efficacité redoutable comme le Roundup, ou des très controversées hormones de croissance bovine et laitière.

Pourtant, aujourd’hui, Monsanto se présente comme une entreprise des « sciences de la vie », récemment convertie aux vertus du développement durable . Grâce à la commercialisation de semences transgéniques, elle prétend vouloir faire reculer les limites des écosystèmes pour le bien de l’humanité.

Qu’en est-il exactement ? En quoi le passé de la firme peut-il éclairer ses pratiques actuelles? Et peut-on lui faire confiance quand elle prétend que les OGM vont résoudre le problème de la faim dans le monde ou réduire les effets de l'agriculture sur l'environnement?

Quels sont les fondements économiques de cette entreprise, qui, après avoir longtemps négligé les impacts écologiques de ses activités, met soudainement l’environnement au cœur de ses préoccupations ? Comment expliquer qu’après avoir travaillé étroitement avec les stratèges militaires du Pentagone, elle s’intéresse tout à coup au problème de la faim dans le monde au point de se donner des allures d’organisation humanitaire ?

« LE MONDE SELON MONSANTO » tente de répondre à ces questions, en retraçant l’histoire trouble et délictueuse de la compagnie de Saint Louis (Missouri), dont la plupart des produits phares ont fini par être interdits à la vente, après avoir causé des dégâts écologiques et humains considérables.

S’appuyant sur le témoignage de représentants de la Food and Drug Administration (FDA) et de l’Agence de protection de l’environnement (EPA), de victimes de ses activités toxiques, d’avocats ou d’hommes politiques, de scientifiques, l'enquête reconstitue la genèse d’un empire industriel mortifère, qui, à grand renfort de rapports mensongers, de collusion avec l’administration nord-américaine, de pressions et corruption en tout genre, est devenu le premier semencier de la planète.

Elle montre comment, derrière l’image de société propre et verte que décrit la propagande publicitaire, se cache un projet hégémonique menaçant la sécurité alimentaire du monde mais aussi l’équilibre écologique de la planète.

De fait, en instrumentalisant la problématique environnementale à ses propres fins, Monsanto écrit un nouveau chapitre de son histoire sulfureuse, que le film (et livre) décortique, étape par étape.

Un livre du même nom et du même auteur sortira le 6/03.

Néanmoins, je tiens avant tout à remercier et féliciter Isabelle Delforge, pionnière du sujet, dont j'ai dévoré le  livre il y a maintenant 8 ans "Nourrir le monde ou l’agrobusiness. Enquête sur Monsanto". Tout y était déjà dit. Il est disponible dans les Magasins du Monde Oxfam en Belgique. Dans le même genre on y trouve aussi "Chiquita, révélations sur les pratiques d'une multinationale", tout aussi édifiant (on ne peut plus manger une banane Chiquita ou autre Bonita après ça, voir ici pour avoir une idée).

En savoir plus

Ajout du 16/03 suite à la diffusion...

Sur le blog


Sommaire du GMTV

Le GM TV
Régulièrement, je vous présenterai une vidéo que j'ai trouvé intéressante, pertinente, percutante, perturbante, informative, synthétique, expliquative etc. Je ne serai pas forcément d'accord avec ce qui s'y dit, je serai peut-être même complétement en désaccord, le contenu invitera parfois à une sérieuse reflexion ou à débat sur le monde, la pollution, l'économie, l'homme, la science ou la zététique,  etc. Parfois, je fournirai quelques liens pour en savoir plus.

Certaines de ces vidéos seront soumises aux droits d'auteur et, à priori, interdites de diffusion (émissions, documentaires, etc.). Ce n'est pas moi qui les héberge sur les serveurs de vidéo, je ne fais que les relayer. Si je les diffuse c'est uniquement dans un but d'information, le contenu de ces vidéos étant - à mon sens - d'intérêt général majeur. Cependant, elles ne seront disponibles sur mon blog que pendant un mois, après quoi elles seront remplacées par un lien vers l'hébergeur ou la source originale.

Les droits d'auteur s'appliquent à toute œuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d'autres blogs, forums ou d'autres supports sans l?accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d'un articles ou d'un message, à des fins d?information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.over-blog.com » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignements. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

06/01/2008

LE GMTV - Les enjeux de l'or vert

Pour débuter l'année, un très bon GMTV synthétique sur un sujet qui me passionne depuis de longues années : les médecines non-allopathiques, les plantes médicinales, leur diversité, leur efficacité, leurs enjeux, leur avenir et celui des médicaments. Pour les "spécialistes", plein de têtes connues dans ce documentaire ;) .

La sophistication extrême des modes de production des médicaments chimiques et leurs coûts colossaux placent désormais les États qui prennent en charge le remboursement des frais de la santé, dans une situation financière désastreuse. Les limites des médicaments chimiques face à la résurgence de maladies que l'on croyait éradiquées et leurs effets secondaires, font que de plus en plus de personnes, médecins comme patients, se tournent vers d'autres voies thérapeutiques plus respectueuses de l'individu, aussi efficaces mais surtout moins chères. La phytothérapie et l'aromathérapie, basées sur l'usage des plantes, étaient utilisées jadis suivant les intuitions de la tradition. Aujourd'hui ces pratiques font l'objet de recherches scientifiques qui mettent désormais les plantes médicinales en concurrence directe avec le monde de la chimie et laisse aussi entrevoir les contours d'un marché potentiel énorme. Ce marché potentiel est directement lié à la richesse de la biodiversité qui se situe dans les pays de la zone Sud du Monde et malgré les accords de Rio, les règlementations restent mal appliquées et presque toujours en défaveur des pays qui détiennent ces richesses. C'est ainsi que des cas de bio-piraterie éclatent régulièrement au grand jour, soulignant l'intérêt grandissant que suscite le monde végétal, l'Or Vert, et les enjeux qui lui sont liés. Un film de Basile SALLUSTIO


Les enjeux de l'or vert - 2004 - 52 min

(ah oui à propos, je ne pense pas vous l'avoir dit l'été dernier, mais j'ai réussi ma première année d'herboristerie :) )

En savoir plus

Sommaire du GMTV

Le GM TV
Régulièrement, je vous présenterai une vidéo que j'ai trouvé intéressante, pertinente, percutante, perturbante, informative, synthétique, expliquative etc. Je ne serai pas forcément d'accord avec ce qui s'y dit, je serai peut-être même complétement en désaccord, le contenu invitera parfois à une sérieuse reflexion ou à débat sur le monde, la pollution, l'économie, l'homme, la science ou la zététique,  etc. Parfois, je fournirai quelques liens pour en savoir plus.

Certaines de ces vidéos seront soumises aux droits d'auteur et, à priori, interdites de diffusion (émissions, documentaires, etc.). Ce n'est pas moi qui les héberge sur les serveurs de vidéo, je ne fais que les relayer. Si je les diffuse c'est uniquement dans un but d'information, le contenu de ces vidéos étant - à mon sens - d'intérêt général majeur. Cependant, elles ne seront disponibles sur mon blog que pendant un mois, après quoi elles seront remplacées par un lien vers l'hébergeur ou la source originale.

Les droits d'auteur s'appliquent à toute œuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d'autres blogs, forums ou d'autres supports sans l?accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d'un articles ou d'un message, à des fins d?information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.over-blog.com » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignements. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

10/10/2007

Pourquoi manger bio ? Partie 2 : de meilleurs produits ?

Bon ok, j'avais dit que je publierai vite la suite... 4 mois c'est vite non ? :-D

Petit rappel, ce texte est la suite de Pourquoi manger bio ? Partie 1 : Définition et labels et a été, en partie, publié dans Grandir Autrement n°5.

Lire la suite...

- page 1 de 4