Raffa ::: Le Grand Ménage :::

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - eau

Fil des billets

10/06/2009

Dix propositions pour agir

[propositions et liens revus en 2016, original de 2009 dans l'article]

Ces propositions sont bien évidemment non exhaustives, à prendre ou à laisser, dans l'ordre ou le désordre, en tout ou en partie, progressivement, en y mettant les échéances que l'on veut, en s'autorisant des retours en arrière si nécessaire. Ceux qui connaissent bien ce blog n'auront pas de surprises. ;)

En images et en actions ?

Demain, le film

Aujourd'hui en Belgique, le film

(en ligne et gratuit :p )
  1. Changer de banque. Et oui, tout est lié en tout. Malgré les "bonnes intentions" affichées de rigueur, la plupart des grandes banques investissent toujours massivement dans les secteurs polluants (énergies fossiles notamment), et je ne parle pas du commerce des armes et du soutien aux dictatures. Pour les mêmes raisons, éviter également le macrocrédit le plus possible. Investir dans des alternatives locales, des monnaies citoyennes...
    -> Les amis de la terre, justice économique - Je change de banque - (France)
    -> Ma banque ? 0% carbone ! Financité (Belgique)
    -> Guide pratique des monnaies complémentaires Financité (Belgique)
    -> Produits responsables et solidaires Financité (Belgique)
     
  2. Opter pour un fournisseur d'énergie "verte"et diminuer notre consommation d'énergie sur tous les plans. Limiter notre consommation de fruits et légumes hors saison. Isoler nos habitations. Diminuer le chauffage et la clim. Réduire l'utilisation de la voiture et de l'avion (et si possible s'en passer). Regarder dans quelle mesure le solaire peut être intéressant chez soi.
    Gérer notre dépendance aux gadgets électroniques, à Internet et à leurs géants (Gafam).
    -> Classement des fournisseurs Greenpeace (Belgique)
    -> Économiser l'énergie Ademe
    -> Voir Ecoinformatique dans le menu
     
  3. Diminuer notre consommation de viande (et si possible s'en passer). Les pays émergents, ou plutôt les futurs leaders du monde qui le sont quasi déjà, en consomment de plus en plus et atteindront probablement notre propre consommation par habitant. La terre ne pourra supporter autant de bétails (et les cultures qui seront nécessaires à leur alimentation). De même, bien choisir les poissons que l'on  mange est indispensable tant que les populations de poisson ne sont pas restaurées.
    -> Surpêche chez éco-sapiens
     
  4. Favoriser le retour de la nature et le maintien de la biodiversité (y compris agricole) où que l'on soit, même et surtout en ville, même en appartement, sur les toits et les balcons. Cultiver un petit potager si on le peut, même en ville, même en appartement.
    Participer aux recensements des espèces afin de suivre l'évolution des populations (insectes et oiseaux des jardins, plantes sauvages urbaines, plantes invasives...). Participer aux activité de nettoyage des berges, des plages et des montagnes. Faire de l'écovolontariat etc.
    -> Les fiches jardin de Natagora - Le guide des potagers sur les toits - Rubrique jardin
    -> Initiatives océanesNettoyons le monde - Clean up the world (septembre 2016) - Clean up Europe (mai 2016)
    -> Recenser les papillons (FCPN) - Observateurs Natagora - Sauvages de ma rue
     
  5. Apprendre à devenir ce qu'on appelle un consommateur responsable qui sait qui il finance quand il achète un produit, quelle pollution et quel prix humain cela représente, et qui consomme essentiellement ce dont il a besoin. Éviter les plastiques et le suremballage, éviter l'huile de palme et le soja, éviter les agrocarburants, les OGM et les produits contenant des "nano", éviter les produits d'entretien et cosmétiques kkburks. Être méfiants, même en bio.
    Pratiquer la réutilisation, la location ou le prêt de matériel, la réparation, le recyclage et trier ses déchets.
    -> Le sommaire (qui ne concerne pas que le ménage et l'hygiène) ainsi que les liens des rubriques Ecodébrouille, Ecoconso et Ecoservices du menu de gauche
    -> le Réseau des consommateurs responsables (Belgique)
    -> Les labels et les truands - Eco-sapiens - écoconso
     
  6. Éduquer nos enfants dans le respect de l'environnement et des autres. Appliquer la règle du 3-6-9-12 pour les écrans. Leur apprendre à décrypter les manœuvres marketing qui les ciblent. Développer leur autonomie, leur sens de la débrouille et de la solidarité : ils vont en avoir besoin !
     
  7. Rejoindre une initiative de transition ou en créer une. Participer au développement d'un jardin partagé. S'inscrire dans un système d'échange local ou une banque du savoir. Maintenir la pression sur les politiques et les entreprises.
    -> Ecoservices et Ecorésilience dans le menu de gauche
    -> Consommateurs responsables (BE)
    -> Réseau Transition (BE)
    -> Transition France
     
  8. Vérifier si les nappes phréatiques qui nous alimentent en eau sont menacées et si oui mettre en place des stratégies pour économiser l'eau. Limiter les rejets divers dans les canalisations d'eau (huile, aliments, produits chimiques etc.). Mettre éventuellement en place des toilettes sèches ou des toilettes à déshydratation. En effet, les déjections ne sont pas des déchets ("C'est de la prairie en fleur, c'est de l'herbe verte, c'est du serpolet et du thym et de la sauge, [...] c'est du pain sur votre table, c'est du sang chaud dans vos veines, c'est de la santé, c'est de la joie, c'est de la vie." V. Hugo). Les rejeter dans l'eau et mettre en place des systèmes d'épuration en conséquence sont de véritables aberrations sanitaires, écologiques et économiques.
    -> Réduire la consommation d'eau Ademe
    -> Eautarcie en particulier "Notre relation avec nos déjections"
     
  9. Ralentir, se déconnecter, s'arrêter, se poser, se retrouver. Retrouver du sens dans nos actes de tous les jours. Nous ne sommes pas seulement des machines à travailler plus pour gagner plus, produire plus, consommer plus, polluer plus et rembourser plus la dette contractée par les états pour sauver le système à l'origine de ce gâchis. Réfléchir à nos besoins réels, à ce qui nous rend heureux et au moyen de le devenir vraiment.
    -> Voir le développement des mouvements de la simplicité volontaire (cf Toujours moins !) et du concept Slow (qui au delà de l'alimentation touche aujourd'hui tous les secteurs, pas mal de récupération mais des tendances fortes : slow media, slow working, slow science...)
    -> La RCTT en débat
     
  10. Ne pas chercher à être parfait ni à tout faire d'un coup (échec assuré). Ce n'est pas un concours, juste une course contre la montre déjà bien commencée. Certains sont très loin devant, d'autre très loin derrière mais ces derniers peuvent profiter de  l'expérience des premiers et les rejoindre très vite. On y arrivera ensemble ou on y arrivera pas. Simplement.

Lire la suite...

24/03/2008

Le GMTV - Les guerres de l'eau

Comme on ne sait plus très bien si c'est le 20 ou le 22, j'ai décidé de le faire la journée internationale de l'eau le 24 ;)

Les hommes naissent libres dit-on. Enfin dans l'idée... car un être humain a besoin d'eau salubre et de terre arable pour vivre et donc essayer d'être libre. Or ces deux ressources sont en grande partie privatisées, inégalement réparties, très fortement dégradées et en régression partout. La demande, elle, explose.

Il paraît que l'on peut éventuellement essayer de les remplacer par de l'argent mais je suis très sceptique sur la méthode. Les expériences sont catastrophiques. En tout cas, je ne garantie pas le résultat, encore moins la liberté. ii

Ce qui est sûr c'est que les guerres de l'eau, prévisibles et prédîtes depuis plus de 15 ans, ont commencé. Comme chaque année, on va constater que la situation ne s'est pas améliorée, palabrer et s'indigner, mettre en œuvre quelques petites mesures dérisoires... et attendre. Comme le dit Marc Laimé dans Le Monde Diplomatique, loin de se résumer à l'humanitaire, la question de l'eau est d'abord politique. Les moyens, on les a (et on les avait il y a 15 ans).

Quand on sait que plus l'eau potable sera rare plus elle sera chère, que l'agriculture utilise 74% des ressources en eau, qu'il est prévu qu'elle en consomme 90% en 2050, qu'il faut 15 500 litres d'eau pour produire 1kg de viande de bœuf et 4000 pour un litre d'agrocarburants... on  a tout compris.

Pour l'occasion, voici deux petites vidéos, deux exemples parlants. Et je vous invites à voir ou revoir le dernier GMTV sur l'eau (l'eau en 2025, l'eau et les mégapoles), ainsi que l'article "Eau Potable ?". J'aurai encore l'occasion de revenir sur le thème de l'assainissement de l'eau cette année.

Laphía, histoire d'un exemple

La communauté de Laphía est installée dans la cordillière centrale bolivienne, au dessus de Cochabamba, troisième ville du pays. Les familles natives de ces montagnes ne vivent que de l'agriculture paysanne. Or, les pressions pour la privatisation de la gestion et de l'usage de certaines ressources, et surtout de l'eau, s'accentuent et provoquent des conflits : la montagne n'est considérée que comme pourvoyeuse de ressources, alors que des familles y vivent et y sont organisées. Laphía est l'histoire d'une de ces communautés.


Laphía, histoire d'un exemple - 8 min

L'Or Bleu, ressource ou marchandise

Nul ne conteste désormais que près de deux milliards d’êtres humains n’ont pas accès à l’eau potable et que ce “droit à l’eau”, invoqué lors de chaque Sommet International, devrait pleinement participer de la souveraineté alimentaire. Depuis une quinzaine d’années, les spécialistes tirent la sonnette d’alarme, les ressources mondiales en eau potable sont limitées, mal réparties, et les besoins augmentent.

En savoir plus


Sommaire du GMTV

Le GM TV
Régulièrement, je vous présenterai une vidéo que j'ai trouvé intéressante, pertinente, percutante, perturbante, informative, synthétique, expliquative etc. Je ne serai pas forcément d'accord avec ce qui s'y dit, je serai peut-être même complétement en désaccord, le contenu invitera parfois à une sérieuse reflexion ou à débat sur le monde, la pollution, l'économie, l'homme, la science ou la zététique,  etc. Parfois, je fournirai quelques liens pour en savoir plus.

Certaines de ces vidéos seront soumises aux droits d'auteur et, à priori, interdites de diffusion (émissions, documentaires, etc.). Ce n'est pas moi qui les héberge sur les serveurs de vidéo, je ne fais que les relayer. Si je les diffuse c'est uniquement dans un but d'information, le contenu de ces vidéos étant - à mon sens - d'intérêt général majeur. Cependant, elles ne seront disponibles sur mon blog que pendant un mois, après quoi elles seront remplacées par un lien vers l'hébergeur ou la source originale.

Les droits d'auteur s'appliquent à toute œuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la forme d'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d'autres blogs, forums ou d'autres supports sans l?accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d'un articles ou d'un message, à des fins d?information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.over-blog.com » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignements. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

20/04/2007

Réduire l'impact environnemental de ses jeans

Quel est l'impact écologique d'un jean (probablement le vêtement le plus vendu au monde) issu de coton classique, porté 1 jour par semaine, lavé toutes les 3 utilisations à 40°, séché au séchoir, repassé et jeté au bout de 4 ans ? C'est la question que s'est posé l'ADEME.

Bio Intelligence Service a été chargé de passer au crible "environnemental" toutes les étapes du cycle de vie d'un jean depuis la culture de coton jusqu'à sa fin de vie. Conclusion ? Consommation d'énergie, d'eau, émission de gaz à effet de serre, destruction de la couche d'ozone, pollution de l'eau par les nitrates, l'arsenic, les antimites. Le tout se soldant par un déchet de plus. Multiplions cela par le nombre de jean que chaque personne possède et par le nombre de personnes qui en utilisent... On arrive vite à un résultat catastrophique. smilie

Concrètement

  • La moitié des impacts est générée aux étapes de production du pantalon. Mais le consommateur peut influencer cette étape par son comportement d’achat
  • la moitié des impacts est due à l’utilisation et à la fin de vie du pantalon, qui sont sous la pleine responsabilité du consommateur.

Comment réduire votre impact ?

  • En choisissant un jean d'occasion ou un jean en coton bio et non traité (décoloration/coloration) issu d'un pays où le traitement des eaux est obligatoire. Ces produits se développent : après les pioniers comme Idéo et Machja, les grandes marques s'y mettent.
  • En le portant 5 fois plutôt que 3 avant de le laver
  • En le lavant à froid dans une machine à laver de classe A, en le séchant à l'air et en ne le repassant pas (il suffit de le laisser sécher "en forme")
  • En lui donnant une seconde vie au lieu de le jeter : réemploi, don, vente etc...

Vous ne pouvez/voulez pas tout faire dry.gif ? Allez c'est pas grave  happy.gif...

>>> Testez les différentes combinaisons pour réduire votre impact  <<<

Où trouver un Eco-jean ?

jean ideo
(c) Idéo
Si vous êtes une fashion victime des marques vous n'avez même plus d'excuses. La marque Levi's fait des jeans bio et ethiques. Reste à savoir si cette marque est réellement éthique... ça viendra peut-être. Toujours est-il que le jean bio est très "In", d'autres marques vont certainement suivre si ce n'est déjà fait.
  • Rica lewis (choisir jean équitable)
  • Levi's 570 eco-jean (un peu partout y compris La redoute etc.)
  • Celio (jean en coton bio)
  • Ober/Lafuma (idem)
  • ... sûrement d'autres très vite

En savoir plus

Merci Hapy

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d?autres blogs, forums ou d?autres supports sans l?accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d?un articles ou d'un message, à des fins d?information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

17/04/2007

Le GMTV - Le bien commun, l'assaut final

L’eau, la santé, les gènes humains et végétaux, les connaissances anciennes et nouvelles, plus rien aujourd’hui ne semble pouvoir échapper au destin de marchandise. Face à la voracité des marchand, qu’adviendra-t-il de la notion de bien commun qui est à la base de toute vie en société ? Le marché peut-il être le garant de bien commun ? Différentes histoires, tournées au Canada, aux États-Unis, au Mexique, en France, au Brésil, en Inde, et racontées à la manière de la Genèse, témoignent des conséquences de la soumission du monde aux intérêts privés.


Le bien commun, l'assaut final - 1h
Carole Poliquin 2002
La vidéo au format OGG à télécharger (354 Mo - basse résolution - 62 min)

Un autre reportage sur un exemple précis (Monsanto) de ce problème ce Week End

Plus d'info

Le GM TV
Régulièrement, je vous présenterai une vidéo que j'ai trouvé intéressante, pertinente, percutante, perturbante, informative, synthétique, expliquative etc. Je ne serai pas forcément d'accord avec ce qui s'y dit, je serai peut-être même complétement en désaccord, le contenu invitera parfois à une sérieuse reflexion ou à débat sur le monde, la pollution, l'économie, l'homme, la science ou la zététique, etc. Parfois, je fournirai quelques liens pour en savoir plus.

Certaines de ces vidéos seront soumises aux droits d'auteur et, à priori, interdites de diffusion (émissions, documentaires, etc.). Ce n'est pas moi qui les héberge sur les serveurs de vidéo, je ne fais que les relayer. Si je les diffuse c'est uniquement dans un but d'information, le contenu de ces vidéos étant - à mon sens - d'intérêt général majeur. Cependant, elles ne seront disponibles sur mon blog que pendant un mois, après quoi elles seront remplacées par un lien vers l'hébergeur ou la source originale.

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d?autres blogs, forums ou d?autres supports sans l?accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d?un articles ou d'un message, à des fins d?information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

03/03/2007

Le GM TV - L'eau en 2025

L’eau est aujourd’hui encore considérée comme une ressource inaltérable, inépuisable. Or si rien n’est entrepris aujourd’hui, l’eau pourrait commencer à manquer d’ici à 25 ans sous l’effet conjugué de la croissance démographique, de l’inégale répartition des ressources, du gaspillage, de la pollution et des conflits d’usages.


Le dessous des cartes - Arte - 2001 - 10 min

Voir aussi

L'eau et les mégapoles aujourd'hui : L’urbanisation exerce une très forte pression sur l’eau : or, un habitant de la terre sur deux vit désormais en agglomération. Dans ce contexte de croissance urbaine mondiale, la gestion de cette ressource indispensable à l’homme est un enjeu vital pour l’alimentation, la santé publique, la réduction de la pauvreté, donc le développement durable.


Le dessous des cartes - Arte - 2003 - 10 min

Le GM TV
Régulièrement, je vous présenterai une vidéo que j'ai trouvé intéressante, pertinente, percutante, perturbante, informative, synthétique, expliquative etc. Je ne serai pas forcément d'accord avec ce qui s'y dit, je serai peut-être même complétement en désaccord, le contenu invitera parfois à une sérieuse reflexion ou à débat sur le monde, la pollution, l'économie,
l'homme, la science ou la zététique,  etc. Parfois, je fournirai quelques liens pour en savoir plus.

Certaines de ces vidéos seront soumises aux droits d'auteur et, à priori, interdites de diffusion (émissions, documentaires, etc.). Ce n'est pas moi qui les héberge sur les serveurs de vidéo, je ne fais que les relayer. Si je les diffuse c'est uniquement dans un but d'information, le contenu de ces vidéos étant - à mon sens - d'intérêt général majeur. Cependant, elles ne seront disponibles sur mon blog que pendant un mois, après quoi elles seront remplacées par un lien vers l'hébergeur ou la source originale.

Les droits d'auteur s'appliquent à toute oeuvre de l'esprit, quels qu'en soient le genre, la formed'expression, le mérite ou la destination. Tout lecteur de ce blog doit en respecter les droits de propriété intellectuelle. Il doit notamment veiller à ne pas reproduire et diffuser les articles et contributions publiées sur ce blog sur d’autres blogs, forums ou d’autres supports sans l’accord de leurs auteurs. Tout lecteur peut néanmoins reproduire le contenu de ce blog à des fins de consultations privées ou reproduire et diffuser de courts extraits d’un articles ou d'un message, à des fins d’information ou de recherches, en citant « Raffa'sblog, le grand ménage. http://raffa.grandmenage.info » et l'auteur (nom réel ou pseudo) de l'article ou du message.

Déni de responsabilité : Les articles de ce blog résultent en général de la compilation d'informations en provenance de plusieurs sources et d'expériences personnelles. Dans la mesure du possible, ils tentent de compiler une documentation exhaustive dont les sources sont citées. Toute personne mettant en application ces renseignements le fait à ses propres risques. Raffa's blog n'assume aucune responsabilité des dommages susceptibles de résulter de l'usage de ces renseignemens. En particulier toute décision concernant un traitement médical devrait toujours se prendre en consultation avec un professionnel de la santé qualifié.

- page 1 de 3